La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 105,01
    -64,86 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Le gouvernement demande à EDF de "dégager de nouvelles marges de manœuvre pour le passage de l'hiver"

Kévin Comte

Dans un courrier au PDG d'EDF daté du vendredi 4 novembre, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher lui demande "de tout mettre en œuvre pour dégager de nouvelles marges de manœuvre pour le passage de l'hiver", ce qui "passe, notamment, par la maximisation de la production renouvelable de l'entreprise", après l'annonce d'une indisponibilité prolongée de certains réacteurs nucléaires. Cela signifie augmenter "de manière anticipée la puissance des concessions hydroélectriques".

C'est aussi "la maximisation de la production renouvelable d'origine éolienne, qui nécessite pour EDF une expertise site par site des possibilités de débridage, en lien avec les services déconcentrés de l'Etat, qui ont la consigne d'instruire les éventuelles demandes de manière prioritaire", ajoute la lettre adressée à Jean-Bernard Lévy. Cette demande concerne, outre EDF, tous les exploitants, a-t-on précisé au ministère.

Cet effort "passe enfin par l'accélération des projets renouvelables en cours de construction portés par EDF", ajoute la ministre, en invitant à lui "signaler toutes les difficultés éventuelles dans ces projets". EDF a annoncé jeudi 3 novembre un nouveau report de la date de reconnexion de plusieurs réacteurs, et revu à la baisse son estimation de production nucléaire pour 2022, dans un contexte d'approvisionnement électrique et gazier déjà tendu.

Sur le front des renouvelables, le gouvernement compte sur l'entrée en service complet du tout premier parc éolien offshore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Meta : un plan de licenciement massif annoncé ce mercredi ?
Elon Musk : Twitter se sépare de la moitié de ses effectifs dans le monde
TF1 et Canal+ signent un "nouvel accord de distribution"
Sport : le nouvel équipement à 400 euros qui arrive sur les pelouses de rugby
Nucléaire : EDF et General Electric signent "un accord définitif"