La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 701,47
    -82,42 (-1,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 633,44
    -51,84 (-1,41 %)
     
  • Dow Jones

    31 222,15
    -179,86 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0080 (-0,65 %)
     
  • Gold future

    1 719,90
    -55,50 (-3,13 %)
     
  • BTC-EUR

    39 611,34
    -2 683,35 (-6,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    962,01
    +28,87 (+3,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,39
    -1,14 (-1,79 %)
     
  • DAX

    13 775,91
    -103,42 (-0,75 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,44
    -168,52 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 296,16
    +176,73 (+1,35 %)
     
  • S&P 500

    3 846,73
    +17,39 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3962
    -0,0051 (-0,37 %)
     

La Goulue, restaurant du très chic Upper East side à New York, rouvre pour la Saint Valentin

·2 min de lecture

Institution new-yorkaise de l'Upper East Side à Manhattan, temple de la gastronomie française, le restaurant La Goulue, servira pour la première fois depuis des semaines des repas en salle pour le week-end de la Saint Valentin. Son co-propriétaire et manager, Bernard Collin, raconte comment il s'y est préparé, en respectant scrupuleusement des règles sanitaires drastiques. Rencontre.

Adresse iconique à Manhattan pour ceux qui aiment la cuisine française raffinée, encensée par les guides Michelin et Zagat, La Goulue rouvre ses portes pour la Saint Valentin. "Nous affichons complet", se réjouit le restaurateur français Bernard Collin, copropriétaire et gérant de cet établissement, dont le nom se réfère à Toulouse-Lautrec et dont les soufflés au fromage ont écrit la légende. Pour les amoureux, un menu à 125 dollars est proposé les 13 et 14 février, avec coupe de champagne, caviar, mignardises, ainsi que, au choix, trois entrées, trois plats et trois desserts, dont tarte Tatin et profiteroles.

Après des semaines de fermeture, La Goulue va resservir en salle. Certes avec des précautions drastiques, en particulier l’obligation de n’assurer que 25% de la capacité (soit 44 places au lieu des 180 habituelles), de garder les distances (6 pieds entre chaque table) et de noter les coordonnées des convives. "Nous devons également prendre la température de chaque personne à l’entrée", explique le gérant qui a eu une surprise de dernière minute. "Le gouverneur avait annoncé une réouverture dimanche 14 février, et comme les chiffres des nouvelles contaminations sont plutôt encourageants, les établissements ouvriront dès ce vendredi. Contrairement à beaucoup de villes des Etats-Unis, les New-Yorkais respectent les mesures barrières. Dans les rues de Manhattan presque tout le monde porte un masque."

Lire aussi

"Terrasse extérieure avec des loupiotes bleues"

En mars dernier, pendant la première vague, si violente dans la métropole, La Goulue avait fermé, comme . La vente à emporter avait été rapidement organisée, "même si, pointe le responsable, nous faisons de la cuisine bistrot gourmand et ce n’est pas comme ça que nous préférons la servir". Grâce aux aides fédérales, l’établissement a conservé ses salariés, mais en horaire réduit. Puis, au mois de juin, avec la baisse du nombre de cas de Covid, le restaurant a rouvert, avec les précautions d’usage. Les clients[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi