Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 515,86
    +376,57 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Google verse une petite fortune à un chercheur pour le remercier d'avoir signalé un bug

Pixabay

On dit souvent qu'il faut mettre régulièrement à jour son smartphone pour permettre au système d'exploitation d'intégrer les corrections de bugs détectés par les équipes des entreprises concernées. Mais ce sont aussi parfois des indépendants qui découvrent par hasard des failles, à l'image de David Schütz, un chercheur en cybersécurité résidant en Hongrie. Pour avoir signalé un bug à Google repéré sur les téléphones Google Pixel, le géant du numérique lui a versé 70.000 dollars, rapporte TechCrunch, lundi 14 novembre. L'ingénieur a découvert la faille par hasard, alors que son Pixel 6 s'était complètement vidé de sa batterie en pleine écriture d'un message, raconte-t-il sur son blog dans un texte publié après la correction de la faille.

Pressé, il s'est alors précipité vers son chargeur et a redémarré son téléphone. Il aurait alors saisi un mauvais code PIN à trois reprises, ce qui a verrouillé sa carte SIM. Il l'aurait ensuite déverrouillée à l'aide du code PUK – un code souvent imprimé sur l'emballage de la carte SIM. Jusqu'ici, rien d'anormal. Mais à sa grande surprise, c'est après avoir sélectionné un nouveau code PIN que le bug aurait eu lieu. L'appareil ne lui aurait pas demandé le mot de passe de l'écran de verrouillage – ce qu'il aurait dû – mais seulement un scan de ses empreintes digitales. Normalement, les appareils Android demandent toujours un mot de passe ou un motif pour déverrouiller l'écran du téléphone au redémarrage, pour des raisons de sécurité. Il n'était donc (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La marque Tom Ford vendue à Estée Lauder
Électricité : le régulateur appelle les entreprises à rapidement signer leurs contrats pour 2023
Boeing préconise le ruban adhésif pour remédier à des problèmes de peinture sur son 787 Dreamliner
Le marché du luxe a connu une année 2022 spectaculaire, et ça devrait continuer
Apple de nouveau attaqué pour avoir collecté des données sur ses utilisateurs