La bourse ferme dans 6 h 51 min
  • CAC 40

    5 799,08
    +16,43 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 683,51
    +13,97 (+0,38 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0052 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 686,60
    -11,90 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    41 817,73
    -1 084,21 (-2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,88
    +58,71 (+6,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,27
    +0,18 (+0,27 %)
     
  • DAX

    14 001,02
    +80,33 (+0,58 %)
     
  • FTSE 100

    6 618,26
    -12,26 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 540,83
    -557,46 (-1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,3821
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Google s'engage à verser 76 millions de dollars à un groupe d'éditeurs de presse français

·2 min de lecture

Alphabet, la maison mère de Google, est convenue de verser 76 millions de dollars (62,7 millions d'euros) à un groupe d'éditeurs de presse français afin de mettre fin à des mois de litige sur les droits d'auteur selon Reuters.

Alphabet, la maison mère de Google, est convenue de verser 76 millions de dollars (62,7 millions d'euros) à un groupe d'éditeurs de presse français afin de mettre fin à des mois de litige sur les droits d'auteur, montrent deux documents consultés par Reuters. L'un des deux documents est un accord cadre stipulant que Google est prêt à verser 22 millions de dollars par an pendant trois ans à un groupe de 121 publications nationales et locales, qui signeront chacune un accord individuel de licence. Le second document, baptisé "protocole transactionnel", prévoit le versement par Google de 10 millions de dollars au même groupe d'éditeurs en échange duquel ces derniers s'engagent à mettre fin à tout litige, actuel ou futur, concernant les droits voisins sur une durée de trois ans.

Pas de front commun pour les journaux français

Google n'a pas souhaité faire de commentaire. Les deux parties avaient annoncé un accord le mois dernier, sans en détailler les termes financiers. Dans un communiqué diffusé le 8 février, le syndicat des éditeurs indépendants d'information en ligne (Spiil) avait regretté que la profession ne présente par un front uni face à Google.

"Inéquitables, ces accords créent une dangereuse distorsion de concurrence", avait-il dit. "Opaques, ces accords ne permettent pas de s'assurer du traitement équitable de tous les éditeurs de presse, dès lors que la formule de calcul n'est pas rendue publique. Le Spiil regrette que la profession n'ait pas su mettre ses désaccords de côté pour mener une négociation commune. Google a profité de nos divisions pour faire avancer ses intérêts."

Des accords supplémentaires pour la presse quotidienne

L'Alliance de la presse d'information générale (Apig), qui a signé ces accords, n'était pas joignable dans l'immédiat. Les accords individuels de licence, qui totalisent donc 22 millions de dollars par an, vont de 1,3 million de dollars pour Le Monde, en tête de liste, à 13.741 dollars pour La Voix de la Haute Marne, montrent les do[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi