Marchés français ouverture 5 min
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2185
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    30 116,70
    +398,46 (+1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    41 496,55
    +82,78 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 010,20
    +15,54 (+1,56 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     

Google reçoit une lourde amende pour discriminations envers des femmes et des Asiatiques

·2 min de lecture

Le géant de la tech écope d'une lourde amende. Le département américain du Travail a annoncé lundi 1er février que Google avait accepté de payer 3,8 millions de dollars (3,15 millions d'euros) à la suite d'accusations de discriminations envers des femmes et des Asiatiques. La plus grande partie de cet argent servira à indemniser 2 565 femmes employées par Google à des postes d'ingénieur, ainsi que près de 3 000 personnes, candidates féminines ou candidats d'origine asiatique, qui n'ont pas été choisies pour de tels postes, a indiqué le département du Travail.

Google a déclaré que les discriminations avaient été détectées au cours d'une analyse interne de routine et que l'entreprise avait accepté de verser cette somme pour corriger la situation, tout en niant avoir violé la loi. "Nous pensons que toute personne doit être payée en fonction du travail qu'elle fait, et non de qui elle est, et nous investissons massivement pour faire en sorte que nos processus d'embauche et d'indemnisation soient justes et non faussés", a déclaré une porte-parole de Google interrogée par l'AFP.

À lire aussi — Google et Amazon sanctionnés par une lourde amende de la Cnil pour leur politique sur les cookies

Cette porte-parole a ajouté que Google analysait annuellement ses données salariales à la recherche d'anomalies et que la compagnie était heureuse de résoudre les problèmes de discriminations présumées.

Selon le département du Travail, une évaluation a mis au jour des disparités salariales dans les centres de Google dans la Silicon Valley et dans l'État de Washington, dans le nord-ouest des États-Unis.

"Les discriminations salariales restent un problème systémique", a déclaré dans un communiqué le bureau de Jenny Yang, une responsable spécialisée du département du Travail. Ce département a aussi découvert "des différences dans le taux d'embauche" à des postes d'ingénieur informaticien qui étaient défavorables aux candidates féminines et aux candidats asiatiques.

Dans le cadre du règlement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Selon Elon Musk, Neuralink pourrait implanter des puces informatiques dans le cerveau humain cette année
Le vaccin AstraZeneca a le feu vert en France, mais pas pour les plus de 65 ans
Netflix teste une minuterie pour arrêter votre programme automatiquement
Elon Musk annonce à ses 44,8 millions de followers qu'il s'éloigne de Twitter 'pour un moment'
Elon Musk déclare que ses enfants 'ont été éduqués principalement par YouTube et Reddit'