La bourse ferme dans 42 min

Google impitoyable contre la fronde interne de certains salariés

1 / 2

Google impitoyable contre la fronde interne de certains salariés

Il y a encore quelques années, Google avait pour slogan "Don't be evil" ("Ne soyez pas malveillants"). Mais cette noble devise a été effacée dans les grandes largeurs en 2018 du "code" de conduite interne du géant américain (une seule occurrence du slogan restant à la toute fin du document). La maison-mère Alphabet, créée en 2015 pour regrouper l'ensemble des activités de la société, avait d'ailleurs préféré se choisir une autre "baseline" : "Do the right thing" ("Faire ce qu'il faut"). Un changement annonciateur des choix sociétaux et politiques du moteur de recherche avec ses salariés? En tout cas, la politique de l'entreprise semble n'avoir jamais été aussi vivement contestée en interne.

La gestion des questions de harcèlement de salariés et, surtout, celle de la fourniture de technologies au gouvernement américain pour la défense ou pour lutter contre l'immigration illégale ont cristallisé les tensions ces derniers mois. Au point qu'un groupe de salariés s'est organisé pour enquêter sur ces questions et protester publiquement, à travers notamment un arrêt de travail en 2018, baptisé "Google Walkout For Real Change". L'an passé, des salariés ont aussi appelé Google, dans un texte diffusé sur Medium, à abandonner le projet Dragonfly, un moteur de recherche censuré développé pour le marché chinois.

Des initiatives qui sont très mal passées au sein de la direction du groupe de Mountain View, qui pensait peut-être que...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi