La bourse est fermée

Non, Google, Facebook ou Apple ne vont pas remplacer votre banque

1 / 2

Non, Google, Facebook ou Apple ne vont pas remplacer votre banque

Est-il possible, en France, d’évoquer l’avenir des banques autrement que comme une menace et sans annoncer leur probable et prochain remplacement par quelque acteur technologique? Apparemment pas, si l’on en juge par les commentaires qu’a suscités l’annonce récente par Google du lancement en 2020 de son propre compte courant. Si Amazon annonçait qu’il va commercialiser des voitures mais seulement celles de – au hasard – Toyota, dirait-on que c’est une menace sérieuse pour Toyota? Et que cela annonce la fin des constructeurs automobiles? C’est cependant ce que l’on soutient avec Google.

Pour lancer sa carte de paiement, Apple s’est associé à Goldman Sachs. Pour le Libra, sa propre crypto-monnaie, Facebook a rallié Visa, Mastercard et Paypal (avant que ceux-ci ne décident de quitter une aventure qui paraît de plus en plus compromise). Amazon a annoncé étudier, avec JP Morgan Chase, le lancement d’un compte courant. Et Google s’est associé avec Citi pour proposer un "smart current account" en complément de Google Pay. Autrement dit un compte courant assisté de fonctions d’aide à la gestion des finances personnelles.

Google Pay et Apple Pay en difficultés

Il y a deux façons de voir les choses. On peut être attentif au fait que les GAFA (Google, Facebook, Amazon et Apple) se diversifient dans les activités bancaires. On peut également relever que les mastodontes bancaires américains sont parvenus à s’infiltrer dans...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi