La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 744,82
    -267,98 (-1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Google a encore payé un impôt riquiqui en France l'an dernier

Les années se suivent et se ressemblent pour Google. La firme de Mountain View a payé seulement 27,1 millions d’euros d’impôts sur les sociétés en 2021 soit une hausse de 32% en un an. Bonne nouvelle ? Pas vraiment. Cette progression n’est pas directement liée à la croissance du chiffre d’affaires - même s’il est passé de 567 à 592 millions d’euros - mais à un profit exceptionnel.

Celui-ci s’explique par la migration de l’activité “cloud et des employés associés vers Google Cloud France”, une toute nouvelle entité créée en 2020. Autre fait notable, la filiale spécialisée dans l’intelligence artificielle, DeepMind, a été fermée. “ Cette dissolution n’a aucun effet opérationnel sur nos équipes en France”, a indiqué le porte-parole de DeepMind. La start-up britannique conserve en revanche une filiale au Canada.

Le groupe continue donc de tirer parti de son montage d’optimisation fiscale qui lui permet de déclarer en Irlande les revenus générés en France. La filiale hexagonale est uniquement rémunérée pour les services rendus aux autres entités.

En réalité, l’Udecam (Union des entreprises de conseil et achat média) estime que l’entreprise californienne a réalisé en France un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros en 2020, selon ses déclarations devant la commission d’enquête du Sénat sur la concentration dans les médias. Google concentre, notamment, la quasi-totalité des revenus générés par les liens sponsorisés dans les moteurs de recherche, qui ont atteint 3,3 milliards d’euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Caviar à volonté, nouveaux intérieurs… les offres des compagnies aériennes pour inciter à voyager en première classe
L’euro souffre de la peur d’une pénurie d’énergie en Europe : le conseil Bourse
Air France : les deux pilotes se battent en plein vol, ils sont suspendus
Novartis obtient l'homologation d'un médicament dans l'UE pour une forme de leucémie
CAC 40 : la Bourse de Paris en net repli après le discours offensif de la Fed