Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 576,19
    +182,75 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,48
    -21,63 (-1,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Google dope son moteur de recherche à l'IA générative aux Etats-Unis

Google testait déjà depuis un an cette nouvelle façon de faire des recherches en ligne (SEBASTIEN BOZON)
Google testait déjà depuis un an cette nouvelle façon de faire des recherches en ligne (SEBASTIEN BOZON)

Google a annoncé mardi que les résultats de recherche apparaîtront désormais sous forme de réponses rédigées par sa technologie d'intelligence artificielle (IA) générative, au-dessus des liens vers des sites web, la transformation la plus importante pour le moteur de recherche depuis sa création.

En test depuis un an, la nouvelle présentation entraîne "plus de recherches et plus de satisfaction pour les utilisateurs", a assuré Sundar Pichai, le patron de Google, sur la scène d'un amphithéâtre en plein air, au siège de l'entreprise à Mountain View (Californie).

La nouvelle formule sera d'abord déployée aux Etats-Unis avant d'arriver dans d'autres pays, pour atteindre plus d'un milliard de personnes d'ici la fin de l'année.

PUBLICITÉ

Le géant américain des technologies tenait mardi sa conférence annuelle pour les développeurs, sous le signe de l'IA générative (production de contenus sur simple requête en langage courant).

"Nous n'en sommes encore qu'au tout début de la transition vers l'ère de l'IA", a rappelé d'emblée Sundar Pichai. Selon lui, "la transformation la plus excitante, c'est évidemment la recherche générative en ligne sur Google".

Google testait déjà depuis un an cette nouvelle façon de faire des recherches en ligne.

En haut de la page de résultats, l'internaute reçoit une réponse rédigée à sa question, générée par Gemini, le modèle d'IA de Google. Il peut ensuite cliquer sur des suggestions de questions additionnelles pour aller plus loin, ou, plus bas, sur les liens traditionnels vers des sites web.

Google domine la recherche en ligne au point que son nom est synonyme de l'action.

Début 2023, grâce à ses investissements massifs dans OpenAI (ChatGPT), Microsoft a ajouté de l'IA générative à Bing, son moteur de recherche. En vain: Google est resté la référence.

Mais la révolution technologique en cours pourrait quand même le menacer. Toute la Silicon Valley rivalise de nouveaux outils et assistants d'IA, qui permettent de contourner le numéro un mondial de la publicité numérique.

Sur Facebook, Instagram et WhatsApp par exemple, les utilisateurs peuvent déjà poser des questions à Meta AI, qui a désormais accès à internet.

Le cabinet d'analyse stratégique Gartner prédit que d'ici 2026, le volume de requêtes adressées aux moteurs de recherche traditionnels chutera de 25%, au fur et à mesure sur les chatbots et assistants IA comme ChatGPT et d'autres grignotent des parts de marché.

juj/vmt/spi