La bourse ferme dans 2 h 49 min
  • CAC 40

    6 345,48
    -17,20 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 685,51
    -17,91 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0432
    +0,0015 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 803,20
    -5,00 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    28 855,73
    -409,93 (-1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,07
    -6,04 (-0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,85
    -0,64 (-0,58 %)
     
  • DAX

    13 945,51
    -82,42 (-0,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 423,65
    +5,50 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2251
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Google Chrome va bousculer les banques avec son générateur de cartes bancaires virtuelles

À l’occasion de sa conférence I/O 2022, Google vient de dévoiler « Virtual Cards », un service générant un numéro de carte temporaire pour vous permettre de payer en ligne sans communiquer vos vraies coordonnées. Seul Google connaît les vrais chiffres.

Soyons honnêtes, nous ressentons tous une certaine frayeur au moment où un site nous demande nos informations bancaires. Si des services permettent de se protéger (PayPal, Apple Pay, Google Pay…), il existe encore beaucoup de plateformes de e-commerce qui requièrent les chiffres de votre carte de paiement pour passer commande. Au vu de la multiplication des fraudes et de tout ce que l’on peut entendre un peu partout, il n’est pas rare d’avoir peur. Va-t-on se faire pirater en rentrant ses coordonnées ? Le site est-il réel ? Comment faire opposition en cas de problème ? Les questions sont nombreuses.

À ce problème, certaines banques répondent par un système dit de « e-carte bleue ». Généralement facturé un peu plus de 10 euros par an (ou intégré aux frais bancaires), il permet de se rendre sur un site pour générer une carte bancaire unique valable seulement pour un montant précis. En cas de piratage, le cybercriminel ne peut rien faire, la carte ne fonctionne pas. Il se trouve justement que ce service a inspiré Google qui, à l’occasion de sa conférence développeurs I/O, annonce Virtual Cards,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles