Google: plus de 50 milliards de chiffre d'affaires en 2012.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
GOOG526,94-7,87
BELI.PA30,180,20

(CercleFinance.com) - Google (NasdaqGS: GOOG - actualité) a terminé le 4ème trimestre de son exercice 2012 sur un bénéfice net (no GAAP) de 3,6 milliards de dollars (10,65 dollars par action), chiffre en hausse de 14% qui se trouve également supérieur au consensus des investisseurs. Sur l'ensemble de l'année, le CA est passé de 37,9 à 50,2 milliards de dollars.

Hier soir à la clôture de Wall Street, soit avant l'annonce, l'action Google avait terminée à 702,9 dollars (- 0,30%). Après Bourse sur le marché électronique, l'action prend près de 5%.

Sur le trimestre, les ventes de 14,4 milliards de dollars ont augmenté de 36% sur un an et de 8% par rapport au 3ème trimestre.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe Internet, organisé autour du moteur de recherche éponyme, des services en ligne et publicitaires associés a dégagé sur au T4 un résultat opérationnel (non GAAP toujours) de 4,3 milliards, soit 30% du chiffre d'affaires, en hausse plus modeste que le CA de 5,7% sur un an. Au T4 2011, la marge opérationnelle correspondante était de 38%.

Au T4, le nombre de clics payés agrégés renvoyant vers des publicités sur les sites de Google et de ses partenaires a augmenté de 24% sur un an, et de 9% par rapport au 3ème trimestre.

Le coût total d'acquisition du trafic atteint 3,1 milliards de dollars sur la période, en hausse de 25,7%, ce qui représente 25% du CA (+ 1 point en un an).

Au 4ème trimestre, le groupe a encore passé 178 millions de dollars de charges de restructuration de sa filiale Motorola Mobile. Il rappelle qu'il est en négociations en vue de céder la division Motorola Home pour 2,3 milliards de dollars environ en espèces et en titres, opération qui devrait être bouclée cette année.

Qualifiant ces chiffres de 'bons' pour le coeur de métier du groupe (hors Motorola), les analystes d'Aurel BGC soulignent que 'le prix moyen du clic (recette perçue lorsqu'un Internaute clique sur un lien commercial sur Google) est en recul de 6% (+ 2% en séquentiel) contre une baisse de 8 à 12% attendue' par le consensus.

Pour le patron du groupe, Larry Page, 'les recettes publicitaires sur mobile vont continuer à croître et compenseront le déclin sur le PC, ce n'est pas un problème 'à long terme'', rapportent encore les spécialistes. Bref, 'le groupe rassure essentiellement les investisseurs sur sa capacité à s'adapter face à un recul rapide de l'utilisation du PC' au profit de l'Internet mobile.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.