La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 912,63
    -126,21 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Les goodies deviennent juste « good » pour la bonne cause

Selon une enquête récente réalisée par Poll&Roll pour Captain Cause, près d’un cadeau d’entreprise sur deux est rangé au fond d'un tiroir ou finit à la poubelle alors que 83 % des salariés seraient prêts à renoncer aux goodies si cet argent était reversé à des associations. Captain Cause agit donc pour que les entreprises revoient leurs pratiques et se tournent vers des cadeaux plus durables ou responsables, comme l’explique Georges Basdevant, un de ses cofondateurs.

Futura : Quels sont les principaux enseignements que vous avez pu tirer de cette enquête ?

Georges Basdevant : Les cadeaux d’entreprise représentent un levier de marque employeur pour remercier et valoriser leurs équipes et leurs partenaires, puisque 71 % des salariés en ont reçu dans ces douze derniers mois. Or, 76 % des répondants ont une image globalement positive d’entreprises favorisant les associations aux goodies et 77 % aimeraient être impliqués dans le choix de ces associations, révélant une forte attente de la part des salariés de s’engager dans une action collective et utile au sein de leur entreprise.

Georges Basdevant, cofondateur de Captain Cause. © Captain Cause
Georges Basdevant, cofondateur de Captain Cause. © Captain Cause

Futura : Quelle est donc votre solution ?

Georges Basdevant : Avec Captain Cause, les entreprises redirigent des budgets marketing et communication vers le financement d’associations avec des causes sociales et environnementales qui répondent aux grands défis actuels. En pratique, chaque participant va aiguiller un don, préfinancé par l’entreprise pour laquelle il est employé, partenaire ou client, à la cause de son choix. Il est ainsi impliqué activement dans le soutien à des projets à impact qu’il découvre et peut suivre.

Futura : Pourquoi votre start-up va changer le monde ?

Georges Basdevant : Malgré une croissance constante depuis 10 ans, la part d’entreprises mécènes en France ne dépasse pas les 9 % pour un mécénat total estimé à 3,5 milliards d’euros. C’est à la fois beaucoup et peu en comparaison avec le montant mondial de la...

> Lire la suite sur Futura