La bourse ferme dans 7 h 57 min
  • CAC 40

    6 319,59
    +31,26 (+0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 976,56
    +24,11 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2111
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 832,50
    +8,50 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    41 206,95
    -1 191,75 (-2,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,55
    -11,35 (-0,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,87
    +0,05 (+0,08 %)
     
  • DAX

    15 274,20
    +74,52 (+0,49 %)
     
  • FTSE 100

    7 012,75
    +49,42 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 024,63
    +305,96 (+1,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,4058
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Des "globes oculaires" sur des plages texanes

·2 min de lecture

Des Texans ont découvert sur des plages des animaux semblables à des globes oculaires. Mais leur origine est moins inquiétante que leur aspect.

Les ballades sur les plages du Texas, baignées par les eaux du Golfe du Mexique, réservent parfois des surprises pas très ragoûtantes. Depuis quelques semaines, les badauds font état de la présence de petites créatures échouées sur le sable dont l’apparence rappelle celle d’un globe oculaire ayant échappé à son propriétaire. De nombreuses photos de ces yeux gélatineux ont été partagées sur les réseaux sociaux entrainant des discussions animées et perplexes sur leur provenance. «Je n’avais jamais vu quelque chose comme ça ici, à Mustang Island» une petite île qui abrite une faune très riche. «Même le personnel qui assure la surveillance de l’île n’en revenait pas» explique Jennifer Baltazar, une mère de famille qui a publié sur Facebook des images de sa trouvaille.

Capture d’écran 2021-04-20 à 11.35.21
Capture d’écran 2021-04-20 à 11.35.21

Ce sont finalement les experts du Service des parcs nationaux qui ont fini par identifier, non sans mal, ces étranges animaux. «Il nous a fallu du temps mais nous avons enfin l’explication» se félicite un représentant du Parc national de Mustang Island. Ces yeux sont en réalité des petites méduses de l’espèce Rhizophysa eysenhardti aussi surnommées spaghetti monsters, monstres spaghetti ou thread-jellies, gelées filamenteuses.

Lire aussi: Des milliers de méduses agglutinées dans le port de Trieste

Communes dans l’océan Indien et dans certaines régions de l’océan Atlantique, elles sont en revanche plus rares au nord du Texas et dans le Golfe du Mexique. De plus, ces petites méduses vivent en général en colonies compactes si denses qu’elles peuvent donner l’impression de ne former qu’un seul individu. Séparées du groupe, leur aspect révèle toute(...)


Lire la suite sur Paris Match