La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    6 552,97
    -25,63 (-0,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 081,01
    -21,58 (-0,53 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1787
    -0,0021 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 797,00
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    31 764,59
    -858,80 (-2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    889,01
    -26,47 (-2,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,98
    +0,07 (+0,10 %)
     
  • DAX

    15 526,64
    -92,34 (-0,59 %)
     
  • FTSE 100

    6 985,61
    -39,82 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3785
    -0,0039 (-0,28 %)
     

GL Events se requinque avec les Jeux de Tokyo

·1 min de lecture

Le leader de l'événementiel, ébranlé par le Covid, mise sur les JO pour se redresser.

Les temps sont durs pour les spécialistes de l'événementiel. Frappé de plein fouet par la crise sanitaire, le numéro un français du secteur GL Events a essuyé l'an dernier une perte de 75 millions d'euros alors que son chiffre d'affaires dévissait de près de 60 %. Pour rebondir, le groupe lyonnais mise sur son point fort, les grands rendez-vous sportifs. Le premier du calendrier, ce sont les jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). . Les Jeux de 2020 ayant été reportés d'un an, GL Events a dû revoir sa copie. Démonter certaines structures, en sécuriser d'autres pour des raisons techniques ou physiques, notamment les risques de typhons, et même acheminer certains équipements hors du Japon pour les stocker sur un site à Dubaï. Le groupe français s'est aussi retrouvé face à un problème juridique. Initialement, les contrats couraient jusqu'à fin 2020. Il a donc fallu les renégocier. "Si le Tocog n'avait pas réglé une partie de nos coûts engagés avant le report des Jeux, nous aurions pu nous retrouver dans une situation financière délicate", indique Guillaume Massard, directeur général de GL Events Japon.

Pour le groupe, l'expérience de Tokyo constitue un apprentissage accéléré susceptible de lui ouvrir d'autres portes. Celles par exemple de l'Exposition universelle d'Osaka en 2025 et des Jeux Asiatiques en 2026. L'expérience des JO pourrait aussi permettre à GL Events de développer sa division Exhibition (salons professionnels) au Japon. Un secteur où l'Archipel est notoirement sous-dimensionné.

Le numéro un français de l\'événementiel a souffert en Bourse en 2020 avant de se ressaisir.
Le numéro un français de l\'événementiel a souffert en Bourse en 2020 avant de se ressaisir.

Le numéro un français de l'événementiel a souffert en Bourse en 2020 avant de se ressaisir.

(SOURCE : BOURSORAMA)


N. S.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles