Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 473,34
    +952,30 (+1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Giuseppe ("Qui veut épouser mon fils ?") condamnée pour harcèlement : il raconte son séjour en prison

Screenshots C8

En août 2016, Giuseppe Polimeno se retrouvait au cœur d’une tourmente judiciaire. Suite à une plainte déposée par son ex, Hinda, avec qui il a eu un enfant, il a été jugé pour appels téléphoniques malveillants, menaces de mort réitérées, harcèlements et violence. L'homme de 52 ans, connu pour avoir participé à Qui veut épouser mon fils ?, a ainsi été condamné à 4.000 euros de dommages et intérêts et deux ans de prison, dont un an ferme. Mercredi 24 mai 2023, Giuseppe était convié sur le plateau de Chez Jordan, l’émission de Jordan de Luxe sur C8. Et visiblement, le père de quatre enfants ait plutôt bien vécu son séjour en prison. "On va se parler franchement, quand vous venez de la région parisienne, Mantes-la-Jolie, les Mureaux, Saint-Denis, Trappes... à Cannes ce n'est pas le même calibre. On n'a pas les mêmes voyous. Donc ça a été plus facile pour moi de m'adapter", a-t-il expliqué. Selon ses déclarations, il a même réussi à convaincre le directeur de la prison d'être placé avec un codétenu, car il aime "parler".

Toujours face à Jordan de Luxe, Giuseppe Polimeno a indiqué que le personnel carcéral souhaitait le placer en isolement. "J’ai dit : 'Primo, vous ne me mettez pas avec les pointeurs. Et vous me mettez avec quelqu’un parce que j’aime bien parler'", a-t-il assuré. Face à ses déclarations, le présentateur semble interloqué. "Et personne ne m'a embêté", a rassuré Giuseppe Polimeno, venu avec sa maman, Marie-France. Bien qu'incarcéré, il pouvait même communiquer avec l’extérieur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite