Publicité
La bourse ferme dans 6 h 36 min
  • CAC 40

    7 652,99
    -53,90 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 925,50
    -25,48 (-0,51 %)
     
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,91 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 338,60
    -5,80 (-0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 634,25
    -1 946,90 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 260,12
    +11,00 (+0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,59
    -0,04 (-0,05 %)
     
  • DAX

    18 118,91
    -206,67 (-1,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 277,09
    -4,46 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2701
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Gironde: trois hommes qui pirataient des distributeurs automatiques de billets écroués

PHILIPPE HUGUEN / AFP

Trois hommes qui pirataient des distributeurs de billets dans le sud-ouest de la France, pour les vider de leur contenu, ont été placés en détention provisoire vendredi, ont appris nos confrères de l'AFP ce samedi de sources concordantes.

Âgés de 26 à 31 ans et originaires des pays de l'Est, ils ont été interpellés mardi à Coutras (Gironde), ont indiqué la police et la gendarmerie dans un communiqué commun. Ils sont soupçonnés d'appartenir à une "organisation internationale" qui ciblait des distributeurs automatiques de billets (DAB).

Les malfaiteurs opéraient "de nuit", ajoute le communiqué. Ils connectaient un "dispositif numérique" sur les distributeurs et "un hacker agissant depuis l'étranger" prenait le "contrôle du logiciel interne du DAB provoquant la distribution de billets".

Une méthode intitulée "jackpotting" ou "black boxing"

Ils sont soupçonnés de "11 faits", commis en "Aquitaine, en Poitou-Charente et en Occitanie", pour un préjudice évalué "a minima à 80.000 euros", poursuit le communiqué.

PUBLICITÉ

Les trois hommes ont été mis en examen vendredi, notamment pour vols en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre le crime de bande organisée ainsi que pour entrave et altération du fonctionnement d'un système de traitement automatisé de données, selon le parquet de Paris. Ils ont été placés en détention provisoire.

La méthode utilisée par les trois supects s'intitule "jackpotting" ou "black boxing". Elle "permet de prendre le contrôle de la distribution de billets d'un DAB et de le vider de son contenu sans débiter les comptes de clients", précise la police et la gendarmerie dans le communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com