Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 370,20
    +312,87 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,54
    -4,30 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Giro : Thibaut Pinot s’embrouille avec le manager d’EF… et voit Lance Armstrong s’en mêler

Giro : Thibaut Pinot s’embrouille avec le manager d’EF… et voit Lance Armstrong s’en mêler

Thibaut Pinot ne s'attendait sans doute pas à une telle réponse. Dimanche, après la 15e étape du Tour d'Italie, le Français a eu une petite altercation sur ses réseaux sociaux avec Jonathan Vaughters, le manager de la formation EF Education - East Post. Quelques heures plus tard, Lance Armstrong s'est invité dans la conversation.

L'affaire remonte à vendredi : deuxième de la 13e étape entre Le Châble et Crans-Montana, Thibaut Pinot s'en est pris à Jefferson Alexander Cepeda, le coureur de l'équipe de Vaughters. Dans la dernière montée, le leader de la Groupama-FDJ a déploré le manque de coopération du grimpeur équatorien. Bilan: les deux hommes ont été battus par le Colombien Einer Rubio mais après l'arrivée, Pinot en remettait une couche sur la tactique de Cepeda et son équipe, concluant: "Je ne voulais pas que Cepeda gagne, j'aurais mis mes tripes pour ne pas le laisser partir."

Dimanche, si la Groupama-FDJ a contrôlé dans le peloton pour son maillot rose Bruno Armirail, Ben Healy a terminé deuxième de l'étape derrière Brandon McNulty. Après l'arrivée, l'Irlandais de l'équipe EF Education - East Post a tout de suite félicité l'Américain. "Fier de voir que Ben Healy a félicité le vainqueur et n'est pas venu pleurer devant les médias pour expliquer que la vie est parfois injuste, a commenté Vaughters. Belle attitude. Belle personne. Beau coureur."

"Un clown"

Invité par un internaute à identifier Thibaut Pinot après ce sous-entendu, Jonathan Vaughters a prolongé: "Pas sûr que Thibaut Pinot puisse lire ceci à travers." Sauf que l'intéressé n'a pas mis beaucoup de temps à se signaler "Who are you? (qui êtes-vous, NDLR)", a répondu le Français.

PUBLICITÉ

L'échange aurait pu en rester là mais Lance Armstrong, ancien coéquipier de Jonathan Vaughters, est venu mettre son grain de sel: "Qui est-il? Un putain de clown. Au moins sur la base des 30 ans et plus que le connais." Les deux hommes ont porté le même maillot pendant deux saisons (1998-1999) du côté de l'équipe US Postal. Même s'il avait abandonné dès la deuxième étape, Vaughters était présent sur le Tour de France 1999, le premier remporté par le Texan (qui lui sera retiré en 2012 comme les six autres, NDLR).

A l'issue de sa carrière, en août 2012, Jonathan Vaughters avait admis s'être dopé, notamment durant ses années à l'US Postal. En outre, l'actuel patron de la formation EF Education - Easy Post a ainsi contribué à faire tomber Armstrong dans l'enquête menée par l'USADA (Agence américaine antidopage).

Article original publié sur RMC Sport