Publicité
Marchés français ouverture 8 h 49 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,09 (-1,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,76 (-1,38 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 168,80
    -539,85 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 488,99
    +20,89 (+1,42 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Gingivite, parodontite : comment prévenir et traiter ces maladies de la gencive ?

Getty Images/iStockphoto

La gingivite est une inflammation extrêmement répandue de la gencive, qui concerne 80 % des adultes entre 35 et 44 ans*. Lorsqu’elle s’aggrave, sous l’effet des bactéries de la plaque dentaire qui détruisent progressivement le parodonte, c’est-à-dire l’ensemble des tissus de soutien des dents (gencives, ligaments et os), elle se transforme en parodontite. Cette maladie infectieuse touche 40 % des adultes**, spécialement après 40 ans, et entraîne un déchaussement systématique des dents (voire leur perte) si elle n’est pas soignée. De plus, elle peut avoir des répercussions sur la santé générale, avec un risque accru d’infections du cœur (endocardite), d’accident vasculaire cérébral hémorragique, et de déséquilibre du diabète.

*Union française pour la santé bucco-dentaire – UFSBD 2018** Fédération européenne de parodontologie (2018)

Les fumeurs sont plus exposés aux maladies parodontales du fait de moins bonnes vascularisation et cicatrisation des gencives, des ligaments et des os, et d’une plus forte agression bactérienne. Les femmes enceintes sont également plus à risques car l’imprégnation hormonale de leur tissu gingival entraîne une hypertrophie de la gencive, qui devient dès lors plus sensible aux lésions. Les patients diabétiques enfin, spécialement ceux dont le diabète n’est pas contrôlé, souffrent d'un risque plus important de développer des infections, ce qui les rend plus vulnérables aux maladies de la bouche.

Pour éviter le premier stade de la maladie, il suffit d’un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite