La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 444,02
    +718,51 (+2,50 %)
     
  • Nasdaq

    10 791,21
    +215,59 (+2,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9798
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 944,05
    +195,46 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,80
    +9,44 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 670,55
    +84,93 (+2,37 %)
     

Gilles Clément, le génie vert

Ingénieur horticole, botaniste, biologiste, écrivain et concepteur de dizaines de parcs à travers le monde, le "boss" du Domaine du Rayol défend son idée de jardin "planétaire", "en mouvement". Toujours sur la brèche.

"Quand je plante une graine, je pense à demain." S'il a le sens poétique, la voix douce, le regard clair et la retenue des taiseux, s'il se présente comme un "jardinier qui aime mettre les mains dans la terre", Gilles Clément n'est pas un doux rêveur. Ingénieur horticole, botaniste, biologiste, mais aussi enseignant (y compris au Collège de France), conférencier et écrivain, il est devenu avec le temps une autorité, une conscience, une vigie. Celui qui appelle à "protéger le vivant" , en mettant en garde contre "l'illusion de la maîtrise" , a signé la création de plus de 70 parcs et jardins, dont celui du Château de Blois, du musée du quai Branly à Paris, de l'Arche de la Défense ou de l'Abbaye de Noir-lac dans le Cher.

Gilles Clément. « Il faut être prêt à se laisser surprendre par une flore qui vit, bouge, s\'adapte », énonce le paysagiste. Crédit : P. T ournaire
Gilles Clément. « Il faut être prêt à se laisser surprendre par une flore qui vit, bouge, s\'adapte », énonce le paysagiste. Crédit : P. T ournaire

Gilles Clément. "Il faut être prêt à se laisser surprendre par une flore qui vit, bouge, s'adapte", énonce le paysagiste.

Au Rayol, on l'appelle "le boss". Et pour cause! C'est lui qui a réaménagé les 20 hectares de maquis, sis au bord de la Grande Bleue, entre Saint-Tropez et Hyères, dans le village varois de Rayol-Canadel-sur-Mer, au pied du massif des Maures. Il y a un peu plus de trente ans, ce site alors à l'abandon a été sauvé de la spéculation immobilière par le Conservatoire du littoral, qui lui en a confié la mise en musique. Depuis, et c'est exceptionnel dans le monde des paysagistes, il en orchestre l'évolution. Septuagénaire, il continue, plusieurs fois par an, d'animer des comités techniques avec les jardiniers et des ateliers avec les visiteurs. "Ici, on ne lève pas le petit doigt sans solliciter son avis" , plaisante le volubile André Del Monte, patron du restaurant voisin, Maurin des Maures, et président depuis trois décennies de l'Association des amis du domaine. Il se remémore leurs premières rencontres: "Gilles arrivait à moto avec son sac de couchage, campait sur place pour s'imprégner de l'atmosphère. D'emblée, sa simplicité, son humilité, mais aussi sa force m'ont frappé."

L'expert évalue très vite le potentiel de la gigantesqu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi