La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0048 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 518,00
    -436,01 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Gilets jaunes ou rouges: vers une révolte organisée des lepénistes déçus?

Au sein de l’électorat lepéniste, notamment les sympathisants des gilets jaunes, la question de l’après-présidentielle fait débat, entre révolte dans la rue ou mobilisation dans les urnes.

De nombreux électeurs de espéraient l'invalidation des résultats de l'élection présidentielle. Las, le a proclamé officiellement mercredi soir la victoire d'. Pour beaucoup de lepénistes, leur candidate s'est fait voler l'élection à cause d'une fraude organisée par le gouvernement. Sur Twitter, Facebook ou TikTok, cette théorie circule et s'accompagne de pétitions pour invalider l'élection.

Un recours pour le "vrai" résultat

Ils tiennent pour preuve d'une "fraude électorale" , lors de sa soirée du second tour, dans l'affichage des résultats. Si, depuis, la chaîne s’est excusée, la mobilisation anti-fraude ne faiblit pas.

Les lepénistes se préparent ainsi à déposer un recours auprès du Conseil constitutionnel avec l’avocate en droit des affaires internationales et proche des mouvements anti-pass, Maud Marian, et l’avocat italien au Barreau de Paris, Carlo Brusa, qui s’est fait connaître pour son engagement contre "la dictature sanitaire". Comme ce dernier l’a annoncé sur Twitter, ils auraient recueilli 6.000 mandats de personnes physiques pour déposer un recours le vendredi 29 avril, dont tous les frais sont pris en charge par son association Réaction19. Seulement, leur recours ne risque pas d'aboutir à quoi que ce soit, puisque la validation des résultats par le.

Battre le pavé

Certains mécontents de la réélection du chef de l'Etat vont donc jusqu'à envisager de , s'inspirant du modèle du puissant mouvement des gilets jaunes lancé en 2018. D'ailleurs, parmi les ou leurs sympathisants, beaucoup ont voté pour Marine Le Pen : 70% d'entres eux l'ont soutenue au second tour contre 30% pour Emmanuel Macron, d'après un .

, un des leaders originels du mouvement, annonçait déjà il y a trois mois une révolte puissante sur BFMTV: "Si Macron est réélu, je pense que[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles