La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 882,30
    -98,02 (-0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 963,06
    +24,93 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0087
    -0,0093 (-0,92 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 202,72
    -196,75 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,59
    +0,86 (+0,15 %)
     
  • S&P 500

    4 276,33
    +2,29 (+0,05 %)
     

Une gigantesque décharge illégale se trouve chez eux depuis près d'un an et rien ne change

À Puget-sur-Argens dans le Var, ces habitants n'en peuvent plus de la montagne de déchets qui jouxte leurs maisons. Malgré une mise en demeure qui contraint la société responsable de la décharge illégale à tout nettoyer d'ici au mois d'octobre 2022, les riverains sont désemparés, rapporte RMC le jeudi 4 août. Car au pied de leurs logements, ce sont près de 20 mètres de haut d'ordures et de gravas qui s'amoncellent, soit près de 160.000 tonnes de déchets de chantiers, depuis près de douze mois.

Amaray BTP était bien, au commencement, autorisée à décharger ses déchets issus de travaux réalisés dans les alentours, rapportent nos confrères qui s'étaient déjà rendus sur place il y a près d'un an. Mais devant l'étendue des dépôts, la décharge aurait ensuite été déclarée illégale. Outre la poussière, le ciel est constamment marron, rapporte une riveraine à RMC. Impossible alors de profiter de ses extérieurs, et même d'étendre le linge dans le jardin. Les habitants sont d'autant plus à bout que la situation dure, et qu'aucune solution à court terme ne semble envisageable.

Pour le maire pourtant, "on trouvera toujours une solution" : la mairie attend un jugement pour le mois de septembre. La préfecture a estimé que si rien n'a été fait au 18 octobre, elle n'hésiterait pas à prononcer de nouvelles sanctions, sans donner de plus amples détails. En attendant, les habitants doivent continuer à vivre à côté de la décharge. L'un d'entre eux aurait préféré quitter les lieux.

Les dépôts sauvages (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ils acceptent d'adopter un chien pour rendre service, ils se font arnaquer de centaines d'euros
Il vend son Mac sur Facebook, l'escroc fait un virement devant lui sur une fausse appli bancaire
Inhabitable, cette maison a tout de même été vendue une petite fortune
Pétrole : les prix au plus bas depuis le début de la crise en Ukraine
Le locataire ne paie plus depuis six ans, les propriétaires réclament 45.000 euros de loyers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles