La bourse ferme dans 7 h 15 min
  • CAC 40

    6 271,23
    -87,51 (-1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 659,89
    -48,50 (-1,31 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0726
    +0,0030 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 859,20
    +11,40 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    27 404,57
    -1 230,39 (-4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    656,94
    -17,94 (-2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,52
    -0,77 (-0,70 %)
     
  • DAX

    14 033,09
    -142,31 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 452,93
    -60,51 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 086,59
    -383,47 (-1,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2579
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Generali: le français Philippe Donnet gagne son bras de fer

Epilogue d'une bataille épique, les actionnaires de Generali ont reconduit vendredi 29 avril le PDG Philippe Donnet. Ce dernier a pu compter sur le soutien des actionnaires institutionnels, face à la fronde de deux parrains du capitalisme italien.

Les actionnaires du numéro un de l'assurance en Italie, Generali, ont reconduit vendredi 29 avril , qui briguait un troisième mandat, a annoncé son président Gabriele Galateri di Genola. 55,9% du capital représenté lors de l'assemblée générale s'est prononcé pour la liste du conseil d'administration sortant, alors que 41,7% ont opté pour celle du camp adverse, présentée par le magnat de la construction Francesco Gaetano Caltagirone. "Nous continuerons à oeuvrer en faveur d'une croissance durable, la création de valeur pour tous les actionnaires" et à distribuer "un dividende qui augmente tous les ans", a promis Philippe Donnet devant l'assemblée réunie en visioconférence.

Près de 71% du capital de Generali était représenté à l'assemblée, un taux de participation record. Rapporté à l'ensemble du capital de l'assureur, Philippe Donnet, un polytechnicien français âgé de 61 ans, a pu s'assurer le soutien de 39%, alors que le camp des frondeurs a réuni 29%. Philippe Donnet a pu compter sur les voix de Mediobanca, principal actionnaire avec 12,8% du capital mais 17,2% des droits de vote, la holding De Agostini (1,44%) et une série de fonds d'investissement, surtout étrangers, qui s'étaient rangés publiquement derrière lui.

Bataille inédite

Le choix des actionnaires institutionnels, soit 35% du capital, s'est révélé décisif pour cette bataille inédite. Les deux principales sociétés de conseil aux actionnaires ISS et Glass Lewis, en général très écoutées par les investisseurs étrangers, avaient en effet recommandé de voter pour la liste de Philippe Donnet, plus crédible selon elles. La fronde contre la reconduction du PDG avait été menée par deux grandes figures du capitalisme italien, M. Caltagirone, 79 ans, et Leonardo Del Vecchio, 86 ans, fondateur du fabricant de lunettes Luxottica et deuxième fortune d'Italie. MM. Caltagirone (9,95%) et Del Vecchio (8%) avaient reçu le soutien de la fondation CRT (1,7%) et aussi de (4%), qui venait de se rallier à eux, préférant les [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles