Publicité
La bourse ferme dans 2 h 59 min
  • CAC 40

    7 622,46
    +52,26 (+0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 919,29
    +33,84 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0732
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 354,60
    +7,70 (+0,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 570,48
    +868,96 (+1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,09
    -8,57 (-0,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,63
    +0,06 (+0,07 %)
     
  • DAX

    18 146,40
    +78,49 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 222,01
    +16,90 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2694
    -0,0028 (-0,22 %)
     

Un gendarme tue ses trois enfants et se suicide

Sidération à la gendarmerie nationale. Si on ne connait pas encore les circonstances du drame, un militaire affecté à la brigade des transports aériens (BGTA) s’est donné la mort, ce dimanche 29 octobre, après avoir tué ses trois enfants à Vémars (Val-d’Oise). Logé dans le civil dans cette petite commune du Val d'Oise, située, à 12 km au nord de Roissy-Charles-De-Gaulle. le gendarme était, selon les informations du Parisien, en instance de divorce. Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête confiée à la section de recherches de Versailles (Yvelines) et à la section de recherches de transports aériens.

« Un contexte familial compliqué »

Les corps ont été retrouvés par les gendarmes, et la mère, en état de choc, a été prise en charge par les secours. Le militaire a tué ses trois filles, nées en 2013, 2016 et 2018, précise le parquet de Pontoise, dans « un contexte familial compliqué ». Les trois fillettes, en maternelle et élémentaire, étaient toutes scolarisées dans la commune Le maire (SE) de Vémars Frédéric Didier, interrogé par Le Parisien, parle « d’un drame indicible. C’est un tsunami émotionnel pour notre commune. On est complètement anéanti. Nos premières pensées vont bien sûr à la maman dont tout l’univers vient de s’écrouler, puis également à la brigade des transports aériens et à sa commandante à qui on envoie tout notre soutien. »

Lire la suite