La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 868,50
    +90,74 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    13 440,66
    -311,58 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2151
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 594,46
    -841,25 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 511,46
    -49,83 (-3,19 %)
     
  • S&P 500

    4 202,55
    -30,05 (-0,71 %)
     

Un gendarme condamné pour avoir gonflé les taux d'alcoolémie des automobilistes

·1 min de lecture

Pour améliorer ses statistiques, un ancien militaire d'Eure-et-Loir aurait verbalisé des automobilistes qui étaient pourtant en règle. Il a été condamné, le 15 avril, à trois ans de prison dont deux avec sursis.

Le tribunal de Chartres (Eure-et-Loir) a condamné, jeudi 15 avril 2021, un ancien gendarme pour faux et usage de faux en écriture publique ou authentique. Entre juillet et septembre 2020, ce militaire aurait volontairement, à sept reprises, gonflé le taux d'alcoolémie d'automobilistes pour pouvoir les verbaliser, racontent L'Écho Républicain et Actu Chartres. Lors de son audience en chambre correctionnelle, l'ex fonctionnaire de 52 ans a reconnu les faits. "Je suis honteux. J’ai été victime d’injustices au cours de ma carrière. Je voulais améliorer mes statistiques", a-t-il expliqué.Cet ancien maréchal des logis-chef, qui avait des états de service irréprochables, a été confondu par ses collègues alors qu'il verbalisait un automobiliste avec un taux d’alcoolémie de 0,46 mg. En réalité, l’éthylomètre affichait 0,13 mg/l d’alcool dans le sang. Alertée, la hiérarchie du gendarme a saisi l'appareil, qui garde en mémoire les résultats. En recoupant les procès-verbaux, les dates et heures, une dizaine de personnes verbalisées à tort ont été retrouvées.

>> A lire aussi - Et si votre smartphone détectait votre taux d’alcoolémie

Pour sa défense, outre les injustices dont il se disait victime de la part de ses supérieurs, le quinquagénaire a mis en avant le comportement exaspérant de certains automobilistes. "Ils n’ont plus de respect pour l’uniforme et souvent, ils minimisent leurs fautes", a-t-il lancé, cité par le quotidien régional. Des arguments qui n'ont pas convaincu la cour. Pour (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

TousAntiCovid : le mode d’emploi pour intégrer vos certificats de tests et de vaccination
Pourquoi réglementer les réseaux sociaux prendra encore des années
Tourisme : la Grèce met fin à sa quarantaine obligatoire pour les résidents de l'UE
Le spectacle aérien tourne mal : un avion forcé de se poser sur une plage bondée en Floride
L'hélicoptère Ingenuity de la Nasa effectue un vol historique sur Mars