La bourse ferme dans 13 min
  • CAC 40

    6 697,33
    -8,28 (-0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,99
    -7,18 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 494,49
    -114,85 (-0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1644
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 780,30
    -4,60 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    54 724,68
    -2 936,16 (-5,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 505,58
    -29,06 (-1,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,40
    -2,02 (-2,42 %)
     
  • DAX

    15 500,94
    -21,98 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 200,65
    -22,45 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    15 178,36
    +56,68 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    4 534,34
    -1,85 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3808
    -0,0017 (-0,12 %)
     

Gel du prix du gaz: Engie "prend acte", inquiétude des fournisseurs alternatifs

·2 min de lecture
Engie indique qu'il "échangera de manière constructive avec les autorités de régulation pour trouver les solutions qui lui permettront d’accompagner ses clients" (AFP/ERIC PIERMONT)

Engie a pris acte vendredi des annonces du Premier ministre sur le blocage du tarif réglementé du gaz cet hiver, et dit chercher à en "minimiser l'impact sur sa performance financière", tandis que les fournisseurs alternatifs menacent le gouvernement d'un contentieux.

"Engie prend acte de la décision du gouvernement de mettre en place un bouclier tarifaire qui consiste à geler, à partir du mois de novembre, les tarifs réglementés du gaz pour les prochains mois", a indiqué le géant de l'énergie, ex-GDF Suez, qui commercialise ces tarifs réglementés, dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Le groupe échangera de manière constructive avec les autorités de régulation pour trouver les solutions qui lui permettront d’accompagner ses clients, tout en visant à minimiser l'impact sur sa performance financière", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé jeudi soir qu'il n'y aurait "plus d'augmentation du prix du gaz" après celle de 12,6% au 1er octobre, en fixant l'échéance à avril 2022, horizon à partir duquel "le prix du gaz devrait dégringoler".

Il a promis "d'accompagner" les distributeurs qui vendront le gaz aux consommateurs moins cher qu'ils ne l'auront payé pendant l'automne et l'hiver.

"Ce qui me contrarie, c'est les modalités utilisées pour bloquer ces prix, on aurait pu aussi décider de baisser la fiscalité", a réagi pour sa part Naïma Idir, présidente de l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE) sur BFM Business.

"Le blocage des tarifs réglementés aura une conséquence sur les fournisseurs car les prix des fournisseurs alternatifs sont indexés sur les tarifs règlementés", a rappelé la représentante de cette association qui regroupe les opérateurs alternatifs à Engie et EDF (Eni, TotalEnergies, Vattenfall, Enercoop, etc.)

"On utilisera tous les moyens, y compris contentieux" pour répondre à la décision, a-t-elle dit.

Quant aux quelque cinq millions de ménages concernés par le gel du prix du gaz jusqu'au printemps, ils auront à payer les surcoûts hivernaux du gaz de façon étalée, à partir du printemps prochain, quand les cours du gaz baisseront.

cgc-jmi/ico/spi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles