La bourse ferme dans 2 h 31 min
  • CAC 40

    6 719,83
    +50,86 (+0,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 960,20
    +25,76 (+0,65 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0363
    +0,0028 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 770,50
    +6,80 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    16 228,21
    +276,09 (+1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,08
    +10,36 (+2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,00
    +2,80 (+3,58 %)
     
  • DAX

    14 390,11
    +34,66 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 587,33
    +75,33 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,1993
    +0,0043 (+0,36 %)
     

Gel des embauches et budget 2023 "très serré" chez Meta

Chinnapong/Adobe Stock

Meta va geler ses embauches jusqu'à nouvel ordre, a indiqué, jeudi 29 septembre, en interne son directeur général, Mark Zuckerberg, selon le Wall Street Journal, la directrice des ressources humaines annonçant un budget 2023 "très serré". La maison mère de Facebook et Instagram fait face au ralentissement de l'économie américaine et a publié, en juillet, un chiffre d'affaires trimestriel en baisse pour la première fois de son histoire.

Sollicité par l'AFP, Meta a renvoyé aux déclarations de Mark Zuckerberg lors de la dernière présentation des résultats, sans confirmer ou infirmer le gel des embauches. À l’époque, il avait évoqué des "tendances" qui allaient pousser le groupe à "réduire, de façon régulière, la croissance des effectifs l'an prochain"."Beaucoup d'équipes vont diminuer afin que nous puissions réaffecter notre énergie à d'autres domaines", avait prévenu le dirigeant et co-fondateur de Facebook.

Jeudi également, la directrice des ressources humaines, Lori Goler, a indiqué aux employés de Meta que le budget 2023 serait "très serré", selon le Wall Street Journal. La responsable a annoncé que tous les départs ne seraient pas remplacés. La semaine dernière, le Wall Street Journal avait rapporté que le géant de Menlo Park (Californie) comptait réduire ses dépenses de 10%.

De nombreuses entreprises du secteur de la technologie ont décidé, ces derniers mois, de geler leurs embauches, voire de réduire leurs effectifs. Fin août, Snap a annoncé la suppression de 20% des 6.000 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Edouard Leclerc, Xavier Niel... ces flibustiers qui cassent les codes et les prix de leur secteur
La nouvelle IA de Meta peut générer des vidéos à partir d'un simple texte
Formations en langues et digital
CAC 40 : l'inflation et Vladimir Poutine inquiètent la Bourse, la Fed va fortement peser sur l'économie
Boeing enregistre une énorme commande pour des 737-10