La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 254,56
    -3 076,66 (-7,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Le GedaCure® de GNT Pharma est approuvé pour le traitement des chiens atteints du syndrome de dysfonctionnement cognitif

·5 min de lecture
  • Le nouveau médicament offre un soulagement symptomatique et un potentiel de modification de la maladie dans le cadre du syndrome de dysfonctionnement cognitif canine

GNT Pharma a annoncé aujourd’hui que l’agence coréenne Animal and Plant Quarantine Agency (APQA, Agence coréenne de quarantaine des animaux et des plantes) avait approuvé la demande d’homologation du GedaCure®, comprimé à croquer contenant du crisdesalazine, dans le cadre du traitement des chiens atteints du syndrome de dysfonctionnement cognitif (SDC), qui en vieillissant souffrent de désorientation, d’interactions altérées avec leurs maîtres, de perturbation du cycle éveil-sommeil, d’incontinence et de modification de leur activité.

GedaCure® est le premier médicament à l’échelle mondiale de neuroprotection à cibles multiples destiné au traitement du syndrome de dysfonctionnement cognitif canin. Il devrait améliorer la qualité de vie des chiens âgés atteints du SDC, ainsi que celle de leurs propriétaires. GNT Pharma prévoit de lancer GedaCure® en Corée du Sud, et s’efforcera de promouvoir activement le médicament à l’échelle mondiale pour les chiens atteints du SDC et leurs maîtres.

Comme la maladie d’Alzheimer (MA), le SDC canin est une maladie neurodégénérative progressive liée à l’âge, qui engendre un déficit cognitif et comportemental accompagné d’une précipitation de la bêta-amyloïde, de protéines Tau pathologiques et d’une destruction des neurones. Bien que la prévalence de chiens âgés atteints du SDC augmente rapidement avec le prolongement de la durée de vie, il n’existe aucun traitement pour lutter contre cette maladie.

Le crisdesalazine empêche le stress oxydatif en agissant en tant qu’agent de capture de rotation et l’inflammation en tant qu’inhibiteur de la prostaglandine-E synthase-1 microsomale (mPGES-1), enzymes inductibles essentiels pour la production de PGE2 inflammatoire. Le crisdesalazine a démontré des effets considérables en culture 3D ainsi que chez des modèles animaux atteints de maladie d’Alzheimer dans la réduction de la destruction des neurones, de la tauopathie et des plaques amyloïdes qui sont dans une certaine mesure des signes pathologiques de la maladie d’Alzheimer.

Dans le cadre d’un essai clinique pilote portant sur le SDC canin, l’ensemble des six chiens de compagnie présentant un SDC ayant reçu quotidiennement par voie orale 10 mg/kg de crisdesalazine pendant 8 semaines ont connu un soulagement symptomatique remarquable. Même 4 semaines après l’administration de crisdesalazine, les chiens reconnaissaient à nouveau leurs maîtres et remuaient la queue, dormaient bien la nuit, et montraient une amélioration de leur activité.

GNT Pharma a mené un essai SMART en double aveugle, randomisé et contrôlé par placebo de phase III du crisdesalazine sur 48 chiens de compagnie atteints du SDC au sein de six hôpitaux animaliers, notamment au sein du Seoul National University Animal Hospital. Tous les chiens ont été diagnostiqués comme souffrant du SDC d’après l’échelle d’évaluation du dysfonctionnement cognitif canin (score CCDR : 0-39 = normal, 40-49 = à risque, 50-80 = SDC). Les scores de référence du CCDR avant le traitement médicamenteux s’élevaient à 61,7 ± 2,8 pour le groupe placebo, et à 62,2 ± 2,3 pour le groupe crisdesalazine. Les scores CCDR s’élevaient à 60,7 ± 2,7 et 65,0 ± 3,9 après 4 semaines et 8 semaines de traitement par placebo. Les scores CCDR ont été réduit pour atteindre 43,0 ± 2,9 et 42,1 ± 4,0 après 4 semaines et 8 semaines de traitement par 5 mg/kg de crisdesalazine, ce qui démontre les effets bénéfiques significatifs du crisdesalazine par rapport au placebo (p<0,0001). Des effets bénéfiques similaires ont été observés chez les chiens de compagnie atteints du SDC traités avec 10 mg/kg de crisdesalazine. Ces effets bénéfiques ont duré pendant au moins 4 semaines après l’arrêt du traitement de 8 semaines par crisdesalazine. Aucun événement indésirable lié au médicament n’a été observé.

« L’administration de crisdesalazine a amélioré de manière significative et notable la fonction cognitive et l’activité comportementale, sans causer d’événements indésirables chez les chiens atteints du SDC ayant participé à l’essai SMART. Dans le cadre de l’accroissement de la population de chiens âgés, le SDC fait partie des domaines thérapeutiques présentant le besoin médical non satisfait le plus élevé. Compte tenu de son efficacité et de son innocuité démontrées, le crisdesalazine devrait améliorer la qualité de vie des chiens âgés atteints du SDC ainsi que celle de leurs propriétaires », a déclaré Hwa-Young Youn, docteur en médecine vétérinaire et Ph.D., professeur de médecine vétérinaire à l’université nationale de Séoul, et investigateur principal de l’essai SMART.

« Nous sommes ravis d’obtenir une nouvelle autorisation de médicament pour le traitement des chiens âgés atteints du SDC. La double action novatrice anti-oxydante et anti-inflammatoire du crisdesalazine, dont la capacité à réduire la plaque amyloïde, la tauopathie et la neurodégénérescence a été prouvée dans plusieurs cultures cellulaires et chez plusieurs modèles animaux, et a le potentiel de révolutionner la manière dont nous traitons le SDC », a confié pour sa part Byoung Joo Gwag, Ph.D., PDG de GNT Pharma, professeur adjoint de sciences biologiques à l’université Yonsei. « Le crisdesalazine, premier médicament à cibles multiples éprouvé et approuvé pour le SDC, présente une pathologie cérébrale similaire à celle de la MA, et il suscite l’espoir d’un meilleur traitement des patients souffrant de la MA. Nous prévoyons de lancer cette année un essai clinique pivot du crisdesalazine chez des patients souffrant de MA légère à modérée. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210210005041/fr/

Contacts

GNT Pharma
Directeur de l’exploitation, GNT Animal Health Care
Dr Jinhwan Lee, +82-31-8005-9910 (POSTE 217)
jhlee@gntpharma.com
Fax +82-31-8005-9916