Publicité
La bourse ferme dans 6 h 25 min
  • CAC 40

    8 096,59
    +4,48 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 039,90
    +14,73 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 362,00
    -30,90 (-1,29 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 298,62
    -226,50 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,78
    -4,88 (-0,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,51
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    18 691,09
    +10,89 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    8 354,57
    -15,76 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2719
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Gaza: Israël dit avoir frappé "plus de 600 cibles" en 24 heures

Gaza: Israël dit avoir frappé "plus de 600 cibles" en 24 heures

L'armée israélienne a affirmé lundi avoir frappé "plus de 600" cibles dans la bande de Gaza ces dernières 24 heures, selon des informations précisées à l'AFP.

Parmi les cibles, un communiqué de l'armée liste: "des dépôts d'armes, des dizaines de positions de lancement de missiles antichar, ainsi que des caches (...) utilisées par l'organisation terroriste du Hamas".

De violents combats au sol ont opposé dans la nuit de dimanche à lundi des combattants du Hamas aux forces israéliennes dans la bande de Gaza, toujours soumise à des bombardements intensifs par Israël.

Des appels pour laisser de l'aide entrer à Gaza

Déclenchée par une attaque sanglante sans précédent du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre, la guerre, entrée lundi dans son 24e jour, a fait des milliers de morts.

PUBLICITÉ

La bande de Gaza, bombardée sans répit par l'armée israélienne en représailles à cette attaque qui a vu aussi le Hamas prendre en otage plus de 230 personnes, est soumise depuis le 9 octobre à un "siège complet" qui prive sa population d'eau, de nourriture et d'électricité.

Les appels se sont multipliés ces derniers jours pour laisser passer l'aide vers Gaza, déjà soumise à un blocus israélien depuis 2007 et l'arrivée au pouvoir du Hamas.

"Des dizaines de terroristes" tués

L'armée a indiqué lundi que ses troupes "avaient tué (dans la nuit dans la bande de Gaza) des dizaines de terroristes qui s'étaient barricadés dans des bâtiments et des tunnels et avaient tenté de les attaquer". Un avion guidé par des soldats à terre a visé un bâtiment "avec plus de 20 terroristes du Hamas à l'intérieur", a-t-elle ajouté.

Le Hamas a également fait état de "combats intenses" dans le nord de la bande de Gaza, où l'armée israélienne opère au sol depuis vendredi soir. Des milliers de bâtiments ont été rasés dans ce territoire surpeuplé de 2,4 millions d'habitants, dont 1,4 million ont été contraints de se déplacer.

Article original publié sur BFMTV.com