La bourse ferme dans 21 min
  • CAC 40

    5 740,00
    +63,13 (+1,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 306,87
    +27,83 (+0,85 %)
     
  • Dow Jones

    29 344,59
    +118,98 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    0,9806
    -0,0013 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 681,70
    +13,10 (+0,79 %)
     
  • BTC-EUR

    20 453,13
    +721,49 (+3,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,99
    +12,56 (+2,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,24
    -0,99 (-1,22 %)
     
  • DAX

    12 072,77
    +97,22 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    6 887,31
    +5,72 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 870,44
    +132,93 (+1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 668,76
    +28,29 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1160
    +0,0036 (+0,33 %)
     

Le gaz s'enflamme et la patronne d'Engie renouvelle son appel à la sobriété

Eric PIERMONT / AFP

Dans le cadre des entretiens HEC-Bain-Challenges, la patronne d'Engie est revenue sur son appel à la sobriété énergétique. Même si la hausse des cours a permis de doubler le bénéfice semestriel du groupe.

Fin juin,, directrice générale d'Engie, signait dans le aux côtés des PDG de TotalEnergies et d'EDF Patrick Pouyanné et Jean-Bernard Lévy une tribune titrée "la flambée des prix de l'énergie menace notre cohésion sociale", dans laquelle ils appellent à la sobriété énergétique. Depuis le baril de pétrole est repassé sous les 100 dollars du fait du . Le prix de gaz, lui, est resté bien chaud, avec un provoquée par le géant russe Gazprom prévoyant des tarifs hivernaux apocalyptiques.

Bénéfice semestriel multiplié par deux

Les trois patrons français dont le business a toujours consisté à vendre plus de produits énergétiques sont-ils vraiment les plus légitimes pour appeler à consommer moins? Quelques jours avant l'annonce d'un résultat semestriel doublé à 5 milliards d'euros, Catherine MacGregor, droite dans ses bottines, passe son entretien à Aix-en-Provence dans le cadres des Rencontres économiques. Elle persiste et signe: "Je suis assez fière de cette tribune". L'élément déclencheur du texte, c'est bien sûr la guerre en Ukraine et le changement de doctrine vis-à-vis de Moscou sur la sécurité d'approvisionnement.

"Le gaz russe continue à arriver en France"

"Le gaz russe continue à arriver en France mais en quantité moindre qu'auparavant", indique Catherine MacGregor. Nous sommes début juillet, alors que la Russie a interrompu le flux du gazoduc Nord Stream 1 sous la mer Baltique qui fournit du gaz à l'Allemagne. Officiellement, l'arrêt était dû à un problème de compresseur. Depuis un filet de gaz passe à nouveau dans le tuyau, mais Moscou joue toujours avec les nerfs de ses grands clients européens. "A nous de juger si cet argument est technique ou politique", dit la patronne d'Engie avec un sens consommé de l'understatement.

Climatisation réduite dans la tour Engie

A la situation géopolitique s'ajoute une baisse des livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) venant des Etats-Unis en raison d'incidents sur un terminal texan, un et l'épisode de sécheresse qui rejailli[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi