La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    6 520,42
    -36,98 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 739,50
    -37,88 (-1,00 %)
     
  • Dow Jones

    33 780,84
    -218,20 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0047
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 762,20
    -9,00 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 341,94
    -2 165,90 (-9,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    509,07
    -32,54 (-6,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,09
    +0,59 (+0,65 %)
     
  • DAX

    13 581,49
    -115,92 (-0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 560,19
    +18,34 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    12 746,12
    -219,22 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 239,26
    -44,48 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1810
    -0,0123 (-1,03 %)
     

Gaz russe : Gazprom remplira "pleinement" ses obligations selon Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a assuré mardi 19 juillet que le géant du gaz Gazprom remplirait pleinement ses obligations auprès de ses fournisseurs, au moment où baissent les livraisons vers l'Europe en plein conflit en Ukraine. "Gazprom a rempli, continue de remplir et remplira pleinement ses obligations, si quelqu'un en a besoin", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse après des pourparlers à Téhéran. "Il ne fait aucun doute que nos partenaires rejettent ou essayent de rejeter toutes leurs propres erreurs sur la Russie et Gazprom", a-t-il ajouté, affirmant que les Européens avait parié sur des "sources d'énergie non-traditionnelles".

"Gazprom est prêt à pomper autant que nécessaire", a-t-il poursuivi, indiquant que les Occidentaux étaient en difficulté car ils avaient pris des sanctions contre Moscou et "fermé" des canaux de livraison d'hydrocarbures. Gazprom a réduit ces dernières semaines de 60 % les livraisons de gaz via Nord Stream, arguant de l'absence d'une turbine Siemens, en maintenance au Canada.

Cette décision a été dénoncée comme "politique" par le gouvernement allemand, l'estimant motivée par une volonté de peser sur les Occidentaux dans le conflit en Ukraine. Mardi, M. Poutine a affirmé que Gazprom n'avait pas encore reçu "les documents officiels" pour faire venir cette turbine du Canada. Le géant gazier russe Gazprom a invoqué la "force majeure" pour s'exonérer de sa responsabilité vis-à-vis des baisses massives de ses livraisons de gaz à l'Europe. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Londres : la piste fond, l'aéroport suspend ses vols
Défense : la flotte russe prête à s’équiper de missiles hypersoniques ?
Emploi saisonnier : 70 % des recrutements sont difficiles, selon les professionnels
Nord Stream : Gazprom réclame à Siemens l'envoi d'une turbine réparée au Canada
Prix de l'énergie, montée de l'insécurité alimentaire... le "plus grand défi" pour l'économie mondiale vient de la guerre en Ukraine, selon Janet Yellen

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles