La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 826,00
    -290,40 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    14 772,75
    +11,45 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 330,09
    +593,06 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    974,34
    +47,58 (+5,13 %)
     
  • S&P 500

    4 407,31
    -15,84 (-0,36 %)
     

Gaz, pass sanitaire, congé paternité… tout ce qui change au 1er juillet

·2 min de lecture

Ce 1er juillet débute le second semestre 2021, et avec lui, son lot de nouveautés. Le prix du gaz bondit de près de 10%, l’indemnité de chômage partiel est revue à la baisse et le pass sanitaire européen entre en vigueur. On fait le point.

Le prix du gaz augmente

En juillet 2021, le montant de votre facture de gaz grimpe de près de 10%. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) précise ainsi que les tarifs réglementés “augmentent de 9,96% par rapport au barème applicable depuis le 1er juin 2021”. Pour expliquer cette hausse significative, la CRE invoque la majoration des prix du gaz sur le marché mondial depuis la reprise économique. L’autorité administrative, qui fixe les tarifs du gaz, précise que cette hausse intervient après de nombreuses baisses de prix durant l’épidémie. Au total, les tarifs réglementés de vente de gaz ont augmenté d’1,1% depuis le 1er janvier 2019.

Le congé paternité passe à 28 jours

Bonne nouvelle pour les futurs parents : la durée du congé paternité passe de 14 jours (trois jours de congé de naissance et 11 jours de congé paternité) à 28 jours (trois jours de congé de naissance indemnisés par l’employeur et 25 jours de congé paternité indemnisés par la Sécurité sociale). La mesure concerne tous les parents dont les enfants sont nés à partir du 1er juillet, ou ceux nés avant mais dont la naissance était prévue après cette date. A noter : ce congé est évidemment ouvert aux familles homoparentales, comme le précise le site Service public.

Le chômage partiel moins bien indemnisé

Au-delà de l’allongement du congé paternité, d’autres nouveautés sont à noter en matière d’emploi. Salariés, fonctionnaires ou encore professionnels libéraux sont concernés. Ainsi, à partir du 1er juillet, l’indemnité de chômage partiel de droit commun (dans les secteurs les moins touchés par la crise) baisse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Le train est trop cher ? Pensez au billet de congé annuel !
Amazon Prime Day : Profitez des ventes flash à saisir jusqu’à ce soir (-80%)
Que vaut QuelProduit, l'appli de l'UFC-Que Choisir qui concurrence Yuka ?
Festivals : positif au Covid, pourrez-vous vous faire rembourser cet été ?
Assurance, test... tout ce qu'il faut prévoir pour des vacances Covid bien particulières

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles