La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 549,97
    +254,66 (+1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Gaz : l'Italie veut consolider ses liens avec l'Algérie

Pixabay

La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni a convenu de renforcer la coopération dans le domaine des hydrocarbures avec l'Algérie lors d'un entretien lundi avec le président Abdelmadjid Tebboune, qui a estimé qui l'Italie pourrait devenir "un hub énergétique pour l'Europe". "Face à la grande crise énergétique que traverse notamment l'Europe, l'Algérie pourrait devenir un leader de la production, certes africaine mais probablement mondiale. L'Italie est inévitablement la porte d'accès à cette énergie et à l'approvisionnement de l'Europe", a déclaré Mme Meloni lors d'un point de presse conjoint avec M.Tebboune à Alger à l'issue de leur entretien.

M. Tebboune a de son côté précisé qu'un accord avait été signé pour "l'étude et la réalisation d'un gazoduc (composé de plusieurs éléments) qui transportera à la fois le gaz, l'hydrogène, l’ammoniac et même de l'électricité". Selon lui "ce projet fera de l'Italie un hub énergétique pour l'Europe". Il répondait à une question d'un journaliste sur la relance du GALSI (Gazoduc ALgérie – Sardaigne – Italie), qui devait être mis en service en 2014 pour transporter du gaz et qui n'a pas été réalisé.

Avant l'invasion de l'Ukraine, l'Italie importait 95% du gaz qu'elle consommait, dont environ 40% provenaient de Russie. Pour réduire cette dépendance, Rome se tourne de plus en plus vers l'Algérie, historiquement son deuxième plus grand fournisseur. Le président algérien a rappelé que "les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une mère et ses deux enfants menacés d'expulsion après avoir sous-loué son HLM sur Airbnb
Comment Al Gore a fait fortune avec ses sociétés engagées pour le climat
Réforme des retraites : Macron prêt à "aménager" le texte mais veut "avancer"
Il tente d'embarquer sur son vol avec un lance-roquette, l'arme saisie
La Russie veut envoyer son char le plus puissant en Ukraine