La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 061,06
    -821,02 (-1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Gaz : hausse de 42% des tarifs d'Engie à venir ?

·1 min de lecture
Prix du gaz
Prix du gaz

Un ouf de soulagement pour les 5 millions de ménages qui dépendent encore des tarifs réglementés d'Engie. Le gouvernement a décidé de geler les prix du gaz jusqu'à la fin 2022 face à l'envolée des cours. Les consommateurs ont déjà échappé à une première flambée de 19,5% TTC au 1er novembre. Idem pour décembre.

Le régulateur du secteur de l'énergie, la CRE, vient de révéler ce mardi qu'une nouvelle hausse de 19,1% a été évitée à compter du mois prochain. « Le niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er décembre 2021, aurait été supérieur de 46,5% HT, soit 41,9% TTC par rapport au niveau en vigueur fixé au 1er octobre », explique la Commission de régulation de l'énergie dans un communiqué.

L'exécutif a donc bloqué ces hausses successives qui n'en finissent pas. Il faut dire que les consommateurs avaient déjà dû faire face à un bond de 10% en juillet, de plus de 5% en août, de 8,7% en septembre et encore de 12,6% en octobre.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne retraite : les subtilités du PER... pour éviter les mauvaises surprises
- Pourquoi les fermetures d'agences bancaires vont s'accélérer
- Prêt immobilier : ce (gros) bonus qui vous attend

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles