Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 163,25
    -252,46 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Gaz : une bonne et une mauvaise nouvelle pour votre facture

Prix du gaz
Prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 15% en janvier après un gel des prix de 14 mois décidé par le gouvernement. Si cette hausse va nécessairement avoir un effet sur le niveau des factures, entre 10 et 475 euros par an selon le contrat souscrit, celle-ci aurait pu être pire.

Sans plafonnement du prix, « le niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er janvier 2023, aurait été supérieur de 66,4% HT, soit 60,9% TTC par rapport au niveau des tarifs mis à jour et applicables 1er janvier 2023 », écrit la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué ce vendredi. Bonne nouvelle néanmoins, ces mêmes TRV auraient baissé de 16% par rapport aux tarifs théorique du mois de décembre 2022.

Une répartition inégale de la hausse des prix

Si la hausse annoncée pour janvier est de 15%, dans les faits, celle-ci est variable en fonction du contrat souscrit : 5,85% en myenne pour un abonné Base, avec un usage cuisson et consommation inférieure à 1 000 kWh par an, et 15,3% pour les clients B1 que se chauffent en plus au gaz. Les premiers cités verront leur facture annuelle passer de 171 à 181 euros quand les seconds vont voir la leur augmenter de 222 euros par an, soit 18,50 euros par mois. Au total, il faudra donc débourser 1 675 euros avec ce type de contrat, soit plus de 139 euros par mois.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- MaPrimeRénov', chèque énergie... Tout savoir sur les aides 2023 pour la rénovation énergétique
- Retraite : surprise, voici la vraie date de revalorisation de votre pension en 2023
- Immobilier : est-il toujours intéressant d'investir en Pinel ?