La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0325
    +0,0023 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 423,49
    +260,48 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,03
    -1,71 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

Gaz : Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique, rassure sur les stocks français

© ERIC TSCHAEN-POOL/SIPA

Y’aura-t-il assez de gaz en France cet hiver ? Avec « l'interruption du flux physique entre la France et l'Allemagne » le 15 juin dernier, le robinet du gaz russe était coupé avec la France. De quoi inquiéter Paris ? Pas réellement, d’autant que le pays compte sur la Russie pour environ 17 % de son gaz. Mercredi, invitée de CNews, la ministre de Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a tenu à rassurer une fois pour toutes sur les stockages de gaz dans le pays. Avec un remplissage évalué à 80 %, il n’y a aucune crainte à avoir, a précisé la ministre à la télévision.

Lire aussi - Pourquoi la réduction des livraisons de gaz russe pourrait provoquer une pénurie de bière

« Nous sommes aujourd'hui à 80 % de remplissage de nos stocks de gaz stratégiques, nous sommes en avance par rapport à nos objectifs, cela veut dire que nous remplirons à 100 % avant le 1er novembre, ce qui était notre objectif », s’est-elle félicitée, coupant court à toutes les craintes .

Agnès Pannier-Runacher en a profité pour rappeller l’importance des mécanismes de solidarité européens qui sont mis en œuvre pour le partage de l’accès aux sources énergétiques, selon l'AFP. Elle a cité l’exemple de l’Allemagne et compte sur sa « solidarité » pour « importer de l’électricité », référence aux problèmes rencontrés par les centrales nucléaires françaises. Dans le même temps, la France doit soutenir son voisin « pour le gaz que nous importons dans nos terminaux méthaniers. Nous en avons quatre qui sont au...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles