Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0576
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    19 887,76
    +437,53 (+2,25 %)
     
  • BTC-EUR

    16 293,73
    +257,70 (+1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,22
    +11,53 (+2,92 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Gaz et électricité: pourquoi leurs prix sont-ils étroitement liés

DADO RUVIC

PRATIQUE - En France comme en Europe, le prix de l’électricité dépend en partie de celui du gaz. Une particularité qui participe à la flambée des prix actuels, mais qui pourrait être bientôt changée.

Alors que l’on assiste à une flambée des prix de l’énergie depuis plusieurs mois, le gouvernement d’Élisabeth Borne a mis en place un bouclier tarifaire qui sera prolongé en 2023. Problème, la France n’a qu’un contrôle limité sur le prix de l’électricité puisque ce dernier se décide sur les marchés européens et suit dans certains cas le prix du gaz.

Pourquoi le prix de l’électricité suit-il celui du gaz?

Alors que l’État français a longtemps eu le monopole pour vendre et fournir l’électricité et le gaz sur son territoire, le marché de l’énergie s’est progressivement libéré sous l’égide de l’Union européenne. Aujourd’hui, la consommation d’électricité des concitoyens français dépend d’un réseau de transport européen, et son prix se discute sur la place boursière continentale de l’électricité (EPEX SPOT SE) entre les producteurs, les fournisseurs et les négociants.

Le prix de l’électricité varie donc en fonction de l’offre et de la demande à un niveau européen. Cependant, lorsque la demande est très forte et qu’il faut solliciter des turbines à gaz faisant office de centrales d’appoint pour la satisfaire, le prix de l’électricité se base alors sur le cours du gaz. C’est en effet le prix décidé par la dernière centrale en date produisant l’électricité qui en fixe le coût sur les marchés européens de gros. Actuellement très haut en raison du conflit russo-ukrainien, le prix du gaz avait grimpé de 30% début septembre à la suite de la décision de la Russie de ne pas redémarrer le gazoduc Nord Stream 1 qui alimente l’Europe.

Les prix de l’électricité et du gaz bientôt découplés?

En France, où le bouclier tarifaire mis en place limite, mais ne peut empêcher l’augmentation des prix de l’énergie, ce système d’indexation du prix de l’électricité sur celui du gaz est pointé du doigt par les pouvoirs publics. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a demandé plusieurs fois ces derniers mois que soient découplés le prix du gaz et celui de l’électricité, afin d’obtenir des prix[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi