La bourse ferme dans 6 h 27 min
  • CAC 40

    6 573,33
    +19,47 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 785,90
    +9,09 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0211
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 798,20
    -17,30 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    23 566,72
    -783,97 (-3,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    571,79
    +0,51 (+0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,97
    -2,12 (-2,30 %)
     
  • DAX

    13 813,72
    +17,87 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 512,06
    +11,17 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2079
    -0,0059 (-0,49 %)
     

Gaz, électricité : des offres moins chères qu’EDF et Engie, mais attention…

Les fournisseurs alternatifs reprennent du poil de la bête. Un rapide coup d'œil sur le comparateur du médiateur national de l’énergie permet de s’en rendre compte. Plusieurs acteurs affichent désormais des tarifs sur 12 mois inférieurs à ceux d’EDF. Et ce, malgré une véritable explosion des prix de l’énergie. Depuis le début de la crise énergétique européenne, les cours français du gaz ont été multipliés par 7, ceux de l'électricité atteignent 790 euros le mégawattheure pour la difficile période allant d’octobre à décembre.

L’arrivée d’offres compétitives est permise notamment par la reprise des beaux jours, faisant mécaniquement baisser la consommation des ménages. Les fournisseurs sont désormais moins dépendants du marché Spot, qui permet d’acheter son électricité 24 heures à l’avance, et courent donc moins de risques financiers. Ils en profitent dès lors pour se positionner avec des offres commercialement intéressantes.

Pour rappel, afin de protéger les ménages de l’inflation, les tarifs réglementés de vente de l’électricité ont été plafonnés à 4% en 2022 en France, alors que ceux du gaz ont été bloqués à compter d’octobre 2021. Mais ce blocage des prix ne concernent que les fournisseurs commercialisant les tarifs réglementés. Les offres dites de marché ne sont pas directement concernées par ce dispositif, ils n’ont fait que s’engager verbalement auprès de Bercy. Pour le moment, aucun écart n’a été constaté par la Commission de régulation de l’énergie.

Alors, que donnent pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paris : il séduit des femmes sur des sites de rencontre avant de les voler
L’escroc se faisait passer pour un agent des impôts
Dégrèvement de l'impôt : principe, demande et délai
Clause bénéficiaire démembrée : définition, rédaction et effets
Électricité, gaz : comment réagir si votre facture bondit ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles