Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 576,35
    -135,86 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    17 637,50
    +29,07 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0743
    -0,0071 (-0,66 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 229,29
    -2 625,89 (-4,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 416,52
    +3,57 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    5 423,51
    +2,48 (+0,05 %)
     

Gaz à effet de serre : Elisabeth Borne présente son "plan d'action"

AFP - Emmanuel DUNAND

La France entend réduire ses émissions de 55% en 2030 par rapport au niveau de 1990, conformément aux engagements européens.

Transports, bâtiment, agriculture, industrie... aucun secteur n'y échappera : la France présente le 22 mai son plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, qui impliquera une mobilisation de tous pour tenter de juguler l'accélération du réchauffement.

408 millions de tonnes équivalent CO2 en 2022

Ce "plan d'action" sera dévoilé à 15h00 par Elisabeth Borne devant le Conseil national de la transition écologique (CNTE), organe consultatif rassemblant sur ces sujets les acteurs de la société civile (ONG, syndicats, patronat, parlementaires...). La France entend réduire ses émissions de 55% en 2030 par rapport au niveau de 1990, conformément aux engagements européens, ce qui implique de les abaisser deux fois plus vite qu'aujourd'hui.

PUBLICITÉ

Le pays, qui a émis 408 millions de tonnes équivalent CO2 l'an dernier, vise 270 millions en 2030. Pour y parvenir, le plan mobilise tous les leviers jugés "crédibles", avec des objectifs fixés secteur par secteur (industrie, transports, bâtiment, agriculture, énergie, déchets...). Les transports, premier poste d'émissions en France (environ un tiers du total), et le logement (18% des émissions, résidentiel et tertiaire confondus) recèlent les plus fortes marges de progrès.

Covoiturage, électrification des véhicules, remplacement des chaudières au fioul et au gaz... la Première ministre, chargée de la planification écologique avec, à ses côtés, un secrétariat général spécialement dédié, détaillera ses pistes, certaines déjà engagées, d'autres encore à formaliser.

Une nouvelle stratégie d'adaptation

Le gouvernement cherche une forme d'"équité" quant aux efforts à fournir, a cependant souligné une source à Matignon : "les petits font un peu, les gros font beaucoup et tout le monde fait sa part".

L'année 2022 a été la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 1900. Alors que les effets du changement climatique s'accélèrent dans le monde, la France doit aussi lancer mardi sa nouvelle stratégie d'adaptation, pour f[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi