La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 143,56
    -258,45 (-0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,2098
    -0,0088 (-0,73 %)
     
  • Gold future

    1 720,80
    -54,60 (-3,08 %)
     
  • BTC-EUR

    39 508,74
    -2 798,74 (-6,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,40
    +28,26 (+3,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,53
    -1,00 (-1,57 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 468,71
    -183,25 (-2,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 271,46
    +152,03 (+1,16 %)
     
  • S&P 500

    3 836,83
    +7,49 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3945
    -0,0068 (-0,48 %)
     

Ces gauches françaises que personne ne veut écouter

·2 min de lecture

EDITO - Partis et mouvements progressistes multiplient les programmes et les "webinaires". Dans la plus grande indifférence médiatique.

On pourrait en rester là : à gauche rien de nouveau ! Un constat accablant. Que des sondages qui poudroient l’insignifiance de candidat(e)s sans chance aucune de figurer au second tour de la prochaine présidentielle. Et pourtant… Pourtant, si l’on sort un instant de l’obsession virale, de ses ravages sanitaires, économiques, sociaux et humains, présents comme à venir, l’on peut déceler, en chaussant de bonnes bésicles, comme une agitation intellectuelle dans cet apparent désert si déprimant de l’univers progressiste encore loin d’être rétabli.

La social-démocratie française ne s’est sans doute pas remise de son effondrement international et national avec la version déconfite du hollandisme. Le macronisme n’a fait que lui donner le coup de grâce. Il est pourtant des signes qui n’annoncent pas forcément le printemps proche, mais au moins un désir de réinvention pour l’avenir. Encore faiblard, mais c’est un fourmillement. Ils ont des fourmis dans la tête. Pas des géantes, mais ça bouge un peu. La preuve par les plateformes qui se multiplient. Attention, ne pas écrire les "plates formes" car ce serait les réduire à une platitude insignifiante qu’elles ne méritent pas ! Même si les médias ne leur accordent aucun intérêt ! Nada…

Foi dans "un avenir de gauche"

Illustration de ce désintérêt médiatique le week-end dernier où une dizaine de partis et mouvements, dont , le PRG, Nouvelle Donne, Nouvelle Société, le Mouvement des Citoyens, etc., tenaient "un Zoom des gauches", autrement appelé "Webinaire". Un séminaire sur le web donc, avec pour locomotive du jour "Engageons nous", le mouvement de et ses nuages de fumée vapoteuse. On ne peut pas dire pour autant que ce fut fumant ni totalement fumeux, mais ils furent pleins de bonnes intentions prospectives, de désir d’avancer et de rassembler sur la base de propositions qui, aujourd’hui ... n’intéressent personne : pas une ligne dans les journaux le lendemain ni d’écho dans les radios et télés. Ceux-là qui ont foi dans "un aven[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi