La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 495,83
    -61,57 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,32
    -47,06 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 706,74
    -292,30 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0044
    -0,0048 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 760,30
    -10,90 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    21 083,30
    -1 780,93 (-7,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    504,88
    -36,72 (-6,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,91
    -0,59 (-0,65 %)
     
  • DAX

    13 544,52
    -152,89 (-1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,37
    +8,52 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 705,21
    -260,13 (-2,01 %)
     
  • S&P 500

    4 228,48
    -55,26 (-1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1823
    -0,0109 (-0,92 %)
     

Gaspillage: que deviennent les invendus qui ne peuvent plus être détruits?

·2 min de lecture

Fini le temps où un produit invendu finissait incinéré ou enfoui. Si la pratique était devenue minoritaire en France, la loi Agec vient définitivement l’interdire, au profit du don aux associations, prêtes à gérer la logistique et à accompagner les petites entreprises peu habituées à donner.

Terminé l’incinération ou l’enfouissement de produits neufs parfaitement conformes. Depuis ce 1er janvier 2022, et l’entrée en vigueur de cette mesure de la loi anti-gaspillage (), il n’est plus possible pour les entreprises de détruire simplement les produits qu’ils n’auraient pas réussi à écouler par voie classique traditionnels ou via le déstockage.

Selon une sur des chiffres de 2019, les invendus représentent en moyenne 3% du chiffre d’affaires des entreprises en France, avec de fortes disparités selon les secteurs: 9% pour les produits culturels contre 1% pour les produits d’entretien. Cela représente 4 milliards d’euros de valeur marchande, dont 1,6 milliard rien que pour le (vêtements et chaussures). Et un tiers de ces invendus est encore éliminé; 27% des produits sont recyclés et 7% simplement détruits, incinérés ou enfouis, soit l’équivalent de 300.000 euros de valeur marchande qui partent en fumée chaque année.

C’est pour lutter contre cette pratique que . Les produits sans débouchés commerciaux devront désormais être donnés en priorité, ou réemployés (mis en vente en seconde main si une réparation mineure a été nécessaire par exemple), avant d’envisager le recyclage. Sont concernés les produits électriques et électroniques, les textiles (vêtements, chaussures...), les meubles, les cartouches d'encre, les produits d'hygiène et de puériculture, les équipements de conservation et de cuisson des aliments, les produits d'éveil et de loisirs, et les livres et fournitures scolaires.

Nouveau gisement de produit pour les associations

"On peut imaginer que la loi va offrir un vaste réservoir de dons", se réjouit Dominique Besançon, déléguée générale de l’association Dons solidaires, qui s’attend à voir arriver un volume croissant d’invendus, notamment de vêtements. Courroie de transmission entre environ 160 entreprises donatrices et plus de 1.000 associations, Dons solidaires fait partie des rares organisations, avec l’Agence du don en nature, capables de gér[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles