La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    41 488,71
    -9 216,96 (-18,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Gaspillage alimentaire : vous êtes plutôt « exemplaire », « débordé », « dilettante » ou « indifférent » ?

·2 min de lecture

À l'occasion de la journée internationale du gaspillage alimentaire, l'entreprise SmartWay a dressé quatre profils types pour qualifier la manière dont les Français gèrent leur production de déchets alimentaires. « Exemplaire », « débordé », « dilettante », voire carrément « indifférent »... L'étude a été réalisée les 31 mars et 1er avril 2021, auprès d'un échantillon de 1.015 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

Quand il s'agit de gaspillage alimentaire, les Français adoptent des habitudes qui varient fortement d'une personne à l'autre. À titre d'exemple, 27 % des sondés affirment ne jeter des aliments qu'une fois par mois et mettre en place au moins cinq actions pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Par exemple, congeler les aliments pour éviter qu'ils ne se périment ou faire attention à la date limite de consommation au moment de l'achat d'un produit. Ces Français « exemplaires » sont surtout des femmes (51 contre 49 % d'hommes) et âgés de 50 ans et plus (72 %).

Gaspillage alimentaire : en 2030, 66 tonnes de nourriture seront jetées chaque seconde

D'autres sondés (22 %) affirment jeter très peu de nourriture à la poubelle (moins d'une fois par mois), mais ne font rien de particulier par souci de réduire le gaspillage alimentaire. Ceux-ci écopent du statut de « dilettante », c'est-à-dire qu'ils se soucient du problème du gâchis de nourriture, mais ont encore du mal à passer à l'action pour le réduire.

Acheter en vrac est l'une des cinq actions adoptées par les Français pour lutter contre le gaspillage alimentaire. © Brastock, Adobe stock
Acheter en vrac est l'une des cinq actions adoptées par les Français pour lutter contre le gaspillage alimentaire. © Brastock, Adobe stock

Viennent ensuite les « débordés », qui jettent plus d'une fois par mois et qui déclarent « ne pas avoir le temps » de surveiller la quantité de leur production de déchets alimentaires. Ces personnes sont représentées à une majorité écrasante par des hommes (62 contre 38 % de femmes) et 66 % sont professionnellement actives. Cependant, ces mêmes individus affirment avoir réalisé au...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles