Marchés français ouverture 1 h

Gaspard Koenig sur les cryptomonnaies : “Il se passe une révolution à Bercy”

Chantre de la pensée libérale, le philosophe Gaspard Koenig a plusieurs fois défendu le Bitcoin face à l’euro en vantant son modèle antiétatique. Le voici désormais conseiller de la start-up blockchain Talao, dont l’ambition est de nous faire reprendre le contrôle sur nos données personnelles. Il promet un grand avenir à la France dans ce domaine. Entretien.

* Talao est un projet blockchain qui souhaite introduire une plateforme décentralisée de mise en relation entre les entreprises et les travailleurs indépendants. Vous pouvez découvrir un gros plan à la fin de l'interview.

En quoi consiste ce rôle de conseiller chez Talao ?

Cela va me permettre de découvrir ce nouveau milieu et de mieux comprendre les mécanismes d’une ICO (Initial coin offering, une nouvelle méthode de financement qui consiste à lever des cryptomonnaies en échange de droits d’utilisation sur un futur service). C’est la première fois que je m’associe à une entreprise, mais ça m’a semblé une évidence car le modèle de Talao correspond aux valeurs que je défends. Cette start-up souhaite construire un service sans intermédiaire où les entreprises et les travailleurs indépendants se recontrent directement et où chacun est propriétaire de sa réputation professionnelle. Il permettra, à terme, de redonner la gouvernance aux utilisateurs.

On retrouve pas mal d’idées que vous avez développé, notamment sur la patrimonialité des données personnelles...

En effet ! Le fait de pouvoir stocker sa réputation et la monétiser correspond à la nouvelle vague d’Internet, celle qui viendra après l’émergence des GAFA (acronyme désignant Google, Apple, Facebook, Amazon et plus généralement les géants du Net). C’est la fin de l’illusion de la gratuité qui nous fait accepter des centaines de cookies sur nos ordinateurs et nous dépossède de nos données, y compris les plus intimes. Des initiatives comme celles de Talao rejoignent le concept de “l’entrepreneur de soi-même” développé par Michel Foucault. Il dit que l’individu est l’entrepreneur de lui-même, c’est-à-dire qu’il fait un usage stratégique de ses talents, de ses désirs et de ses émotions.

Qu’est-ce que ça changerait d’intégrer nos données à (...) Cliquez ici pour voir la suite