La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 405,71
    -984,41 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Gare à cette nouvelle arnaque au moment d’acheter un bien immobilier

·2 min de lecture
Gare à cette nouvelle arnaque au moment d’acheter un bien immobilier (Catherine Falls / Getty Images)

L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir met en garde les futurs propriétaires contre une escroquerie pratiquée au nom des notaires.

Vous êtes sur le point de faire l’acquisition d’un logement ? Soyez particulièrement méfiants en ce moment. L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir assure que plusieurs acheteurs ont été escroqués de plusieurs milliers d’euros au moment de la signature. Le préjudice s’élève même à 50 000 euros pour un particulier qui s’apprêtait à acheter un logement dans le Nord-Pas-de-Calais. "Chaque fois, c’est un faux courriel d’un vrai notaire qui a induit les particuliers en erreur et les a conduits à effectuer un virement bancaire sur le compte d’escrocs", prévient l’UFC-Que Choisir.

Un simple appel peut éviter une grosse bêtise

Dans la plupart des cas, les futurs acheteurs reçoivent dans leur boîte mail un message récapitulatif de leur notaire comprenant tous les éléments de la vente avec, en pièce jointe, le RIB. Pas assez méfiants, les futurs acheteurs ne vérifient pas le RIB et versent l’acompte en toute confiance. "Les criminels qui ont piraté la messagerie du notaire sont parvenus à intercepter le véritable courriel envoyé par le juriste à son client. Et ont remplacé la pièce jointe avec le véritable RIB par une autre contenant leurs propres coordonnées bancaires", explique l’association de consommateurs.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Pour se prémunir d’une telle arnaque, n’effectuez jamais de virement vers un compte affilié à un RIB reçu par voie électronique. Ou alors prenez quelques minutes pour téléphoner à votre notaire pour s’assurer que le document bancaire que vous avez sous les yeux n’est pas un faux.

À LIRE AUSSI >> Location d’appartement : que risque-t-on à fournir de faux documents ?

Il faut croire que les notaires sont une cible de choix pour les cybercriminels. En début d’année, des escrocs ont arnaqué des dizaines de personnes en se faisant passer pour des notaires. Le but de la manœuvre ? Leur faire croire qu'elles allaient toucher une assurance vie. Certains y ont perdu les économies de toute une vie.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles