La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 277,88
    -150,69 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Gare aux actions, préférez l’Europe aux Etats-Unis : le conseil Bourse

Le CAC 40 rebondit enfin, après une chute de 10% en ligne droite et en moins de 8 jours. La stabilisation des marchés s’explique par la confirmation de la reprise de l’activité en Chine (après un effondrement en avril) et “l’engagement de la BCE à agir contre l’écartement des spreads souverains (écart de taux entre les obligations d’Etat de la zone euro et celle de l'Allemagne, référence du Vieux Continent) s’il devenait systémique (sans pour autant annoncer quand ni comment elle pourrait le faire)”, relève La Banque postale asset Management (LBPAM).

Mais après les fortes chutes de cours des derniers jours, les actions et les obligations sont “en nette baisse au cours du trimestre, pour le second trimestre consécutif, ce qui n’est arrivé qu’une fois depuis les années 1980, lors de la crise financière de 2008”, rappelle le gérant d’actifs. Alors que les taux d’intérêt à long terme évoluent à leurs plus hauts niveaux depuis de longues années, les marchés actions “sont entrés officiellement en bear market (marché baissier) pour la première fois depuis le début du Covid aux Etats-Unis et en zone euro”, souligne-t-il.

Et les primes de risque de crédit (l’écart de rémunération) sur les obligations publiques fragiles de la zone euro s’approchent de leurs points hauts du début du Covid.

Face à un contexte plus perturbé, Pictet Asset Management dit avoir pris une position de “sous-pondération” sur les actions, au niveau mondial. “L’inflation persiste et les grandes banques centrales vont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

A321 XLR : le décollage en vidéo du nouveau long-courrier d'Airbus, pour son premier vol
Cette entreprise française qui entre dans le top 10 des marques les plus valorisées
EDF risque de ne "pas passer le cap de la fin d'année", alerte le CSE central
Le CAC 40 rebondit grâce à la Chine, la BCE, la Fed et les taux surveillés de près
Grèves Ryanair : le patron se moque des syndicats de "Mickey"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles