La bourse ferme dans 15 min
  • CAC 40

    6 697,19
    -8,42 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,51
    -7,66 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    35 496,70
    -112,64 (-0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 780,30
    -4,60 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    54 445,24
    -3 209,20 (-5,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,17
    -24,48 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,61
    -1,81 (-2,17 %)
     
  • DAX

    15 499,49
    -23,43 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 199,30
    -23,80 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    15 179,90
    +58,22 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    4 534,41
    -1,78 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3808
    -0,0018 (-0,13 %)
     

Gare à une envolée des faillites en France en 2022, avertit Euler Hermès

·1 min de lecture

Le nombre de défaillances d'entreprises, après avoir diminué grâce au soutien des États face à la crise sanitaire, devrait rebondir l'an prochain, aussi bien en France qu'ailleurs dans le monde, selon une étude publiée mercredi 6 octobre par l'assureur-crédit Euler Hermes. À l'échelle mondiale, ces défaillances ont reculé en 2020 et devraient encore baisser de 6% cette année, avant de repartir en hausse de 15% en 2022, selon l'étude. En France, où les entreprises ont bénéficié d'aides massives contre les effets économiques de la pandémie de Covid-19, le recul a été de 38% en 2020 et devrait encore être de 17% cette année, avant un fort rebond de 40% l'an prochain, estime Euler Hermes.

En 2020, le nombre des défaillances en France s'est établi à un peu plus de 32.000, contre plus de 50.000 par an avant la crise sanitaire. D'après l'assureur-crédit, il devrait remonter aux alentours de 37.000 l'an prochain. "Le retrait des mesures publiques de soutien devrait déclencher une normalisation progressive des défaillances d'entreprises", anticipe Euler Hermes. Au niveau mondial, malgré la hausse anticipée des faillites, celles-ci devraient toutefois encore rester l'année prochaine 4% moins nombreuses qu'en 2019.

>> A lire aussi - La CPME craint le rebond des défaillances d'entreprises, “dans une fragilité extrême”

Le rythme du retour à la normale sera différent selon les pays. En Europe, l'Espagne et l'Italie, dont les économies sont particulièrement exposées à la crise sanitaire à cause (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Thales s’allie à Google dans le cloud, des data centers lancés en Ile-de-France
PepsiCo : les prix des snacks et boissons devraient augmenter en 2022
Un défilé Louis Vuitton pris pour cible par des militants pro-climat
Abandon des petites lignes, retards colossaux… l’UFC-Que Choisir étrille le réseau de la SNCF
Bourse : une bulle historique a-t-elle commencé à éclater ? Krach en vue ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles