La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    6 665,75
    -4,10 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 169,23
    +2,40 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 782,30
    +11,80 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    54 914,84
    +1 093,28 (+2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,56
    +18,20 (+1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,03
    -0,93 (-1,12 %)
     
  • DAX

    15 534,18
    +18,35 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 222,15
    +4,62 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3763
    -0,0031 (-0,22 %)
     

Gare à ces contrats d’énergie risqués, les recherches immobilières en chute libre... Le flash éco du jour

·1 min de lecture

Le chiffre du jour : -37%. Au cours du mois de septembre 2021, les recherches de logements ont dégringolé de 37% par rapport à septembre 2020 sur la plateforme d’annonces PAP. Certes, il faut contextualiser ces chiffres. L’été dernier, une frénésie inédite avait frappé les acheteurs en sortie de confinement. L’engouement avait fait exploser tous les records d’audiences enregistrés pour des recherches immobilières. Le nombre d’acheteurs potentiels a donc assez logiquement chuté en cette rentrée, pour revenir à des niveaux assez similaires à la période d’avant-crise… Avec toutefois quelques ajustements notables. Par exemple, les acheteurs ciblent beaucoup plus souvent qu’avant les maisons et les zones rurales, au détriment des appartements et des plus grandes métropoles… Retrouvez les dernières tendances des acheteurs dans notre article sur Capital.fr.

Le coup de gueule du jour est poussé par les clients de certains fournisseurs d’énergie. Dans un contexte d’explosion des cours du gaz et de l’électricité, le Médiateur national de l’énergie alerte sur la pratique de quelques acteurs du marché, qui proposent à leurs clients de basculer sur des offres à prix fluctuants, indexés sur les indices boursiers. C’est par exemple le cas chez le fournisseur Mega Energie ou encore chez Mint Energie. Certes légaux, ces contrats peuvent toutefois se révéler dangereux pour des clients non avertis. Car la facture peut être amenée à s’envoler sous l’effet des cours actuels de l’énergie. Si vous êtes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : le Congrès relève le plafond de la dette jusqu'à la fin de l'année
Prix de l'énergie : le FMI s'attend à une modération "d'ici la fin du premier trimestre 2022"
Des retraités forcés de quitter leur logement à cause des trafiquants de drogue
5G : tous les recours déposés par les opposants rejetés par le Conseil d'État
Hydrogène, nucléaire... Macron présente un plan d'investissement dans l'industrie et les technologies de 30 milliards d'euros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles