Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 757,74
    +239,94 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,61
    -13,26 (-0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

« Les Gardiens de la Galaxie 3 » : le réalisateur James Gunn récompensé par un prix de la PETA

©Capture d'écran Instagram @marvelfr

La PETA a souhaité récompenser James Gunn pour « avoir mis en lumière la cruauté des tests sur les animaux » dans le troisième volet des « Gardiens de la Galaxie », au cinéma depuis le 3 mai.

Depuis le mercredi 3 mai, le troisième volet des « Gardiens de la Galaxie » est sorti dans les salles obscures. Dans ce nouveau film, l’intrigue se concentre sur le sombre passé de Rocket Raccoon, le raton laveur. Attention spoilers ! Le long-métrage montre à l'écran les manipulations génétiques qu’il a subies pour pouvoir marcher et communiquer avec les humains par celui qui se fait appeler « Maître de l’évolution » avant de pouvoir s’échapper et sauver d’autres animaux d’un sort similaire. Tout au long de ce troisième opus, d’autres animaux sont eux aussi torturés. Un film qui semble avoir séduit la PETA, l’association américaine de défense des animaux, considérant qu'il permet de sensibiliser à la cause animale.

« Un chef-d’œuvre de défense des droits des animaux »

À travers un communiqué, l’organisme a révélé qu’elle décernait le prix « Not a Number » (« Pas un nombre », en français) au réalisateur de ce troisième opus, James Gunn, pour avoir rappelé « aux spectateurs que tous les animaux méritent une vie de liberté à l’air libre plutôt que d’être enfermés dans des cages de laboratoires ». « Les Gardiens de la Galaxie Vol.3 ouvre les yeux du public sur les horreurs de l’expérimentation animale. Nous sommes fiers d’honorer le réalisateur James Gunn avec un prix “Not a Number“ », a également annoncé l’association sur Twitter.

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi