La bourse est fermée

Comment garder du temps pour soi quand on a le nez dans le guidon en permanence ?

L'avis de Sophie Baillot, cheffe d'entreprise, fondatrice de l'agence de com So Between, directrice générale du tour-opérateur Un océan de croisières.

Chaque année, en septembre, c'est la même rengaine : je découvre dans la presse dite «féminine», les conseils précieux de wonderwomen qui m'expliquent comment elles jonglent avec une facilité déconcertante entre leurs agendas pro et leurs contraintes perso. Elles bossent beaucoup, voyagent, font du sport, sortent, ont des appartements impeccables, dans lesquels elles reçoivent plusieurs soirs par mois, élèvent des enfants parfaits et réussissent à délivrer leurs précieux conseils de femmes débordées mais qui assurent un max. Certaines ont même le temps de méditer… Stop ! Pourrait-on, une fois pour toutes, expliquer que tout faire est impossible ? Avouer que tout le monde ne peut pas placer trois heures de sport par semaine dans son agenda ? Que, non, parfois, ce n'est pas seulement une question de volonté ?

Toutes nos vies à nous, femmes normales et cheffes d'entreprise, se télescopent. On est souvent à la bourre, sur à peu près tous les sujets. Les réunions parents-profs ont toujours lieu en même temps qu'une réunion commerciale cruciale avec des clients étrangers, on loupe des rendez-vous chez le dentiste et on vit quelquefois huit jours avec un tuyau à la place de la douche puisque ce n'est pas le petit dernier qui va aller acheter un nouveau pommeau. Récemment, dans la folie de cette rentrée, je le suis rendu compte que je couvrais les livres scolaires avec du papier cadeau ! Je ne suis donc pas la mieux placée pour donner des conseils et refuse d'en rajouter une couche sur l'urgence de prendre du temps pour soi tout en ayant l'obligation de réussir et de s'épanouir. Je ne donnerais donc qu'un seul conseil, essentiel, qui me vient de ma grand-mère : pour tenir, il faut… dormir ! Et si, déjà, vous parvenez à prendre le temps de lire Management comme moi, alors tout n'est pas complètement désespéré.

>> À lire aussi - Trop

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d’intérêt : “le rendement, quand on le cherche, on le trouve !”
Temps partiel : peut-on changer ses horaires du jour au lendemain ?
Pour garder la forme au boulot, testez le body combat
Quand et comment nommer un commissaire aux comptes?
En Afrique du Sud, on favorise la diversité dans les entreprises