La bourse est fermée

Garde d'enfant : 8 000 familles encore pénalisées par les bugs récurrents de Pajemploi

Benoît LETY
1 / 1

Garde d'enfant : 8 000 familles encore pénalisées par les bugs récurrents de Pajemploi

850 000 familles faisant garder leurs enfants à domicile ou chez une assistante maternelle sont concernées par la réforme du complément de libre choix du mode de garde (CMG), selon les chiffres livrés par l’Acoss (caisse nationale des Urssaf) en ce début de semaine. Dans le meilleur des cas, cette réforme se concrétise par un simple changement d’organisme créditant le compte bancaire des parents employeurs : jadis le CMG était versé par la Caf, désormais il est versé par Pajemploi, autrement dit l’Urssaf.

Problème : pour 30 000 familles, ce basculement a été plus compliqué que prévu, comme le reconnaît l’Acoss dans un communiqué. « 30 000 parents employeurs ont été en difficulté du fait du non versement du CMG et du prélèvement à tort des cotisations sociales pour l’emploi d’un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e), soit 3,5% des familles », explique l’Acoss. Bonne nouvelle : « Depuis juin, près de 22 000 cas ont été résolus par le versement de l’aide et le remboursement des cotisations prélevées à tort. » Mauvaise nouvelle : la situation n’est toujours pas réglée pour « près de 8 000 familles employeurs ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Plan épargne retraite : où pouvez-vous déjà en ouvrir un ?
- Impôts : le fisc découvre le paiement instantané
- Carte bancaire : vers la disparition des reçus de CB ?