La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 117,57
    -108,04 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    0,9798
    -0,0021 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 672,50
    +3,90 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    20 143,06
    +147,67 (+0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,74
    +7,31 (+1,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,02
    -1,21 (-1,49 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 766,93
    +29,43 (+0,27 %)
     
  • S&P 500

    3 639,21
    -1,26 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1139
    +0,0016 (+0,14 %)
     

Gard : l'addition est trop élevée, il détruit tout et agresse des policiers

Mécontent du montant de l'addition, il détruit tout et violente des policiers. (Photo d'illustration : Getty Images) (Getty Images)

Un homme a été interpellé après avoir détruit le mobilier d'un restaurant des Angles, près d'Avignon. Le montant de l'addition était selon lui trop élevé.

Les policiers de la BAC d'Avignon sont intervenus aux Angles ce mardi alors qu'un individu venait de détruire le mobilier d'un restaurant auquel il était attablé, rapporte La Provence.

L'homme âgé de 31 ans a mangé et consommé de l'alcool mais a refusé de payer le montant de l'addition qu'il a jugé trop élevé.

Trois policiers pris à partie

Selon la propriétaire de l'établissement qui a déposé plainte, l'homme fortement alcoolisé n'a pas payé l'addition puis est parti sur le parking avant de revenir à la fermeture en la bousculant.

L'individu a été interpellé après avoir agressé trois policiers à l'aide d'une bouteille d'alcool. Les fonctionnaires ont reçu entre un et deux jours d'ITT.

Placé en gardé à vue, le trentenaire a été déféré ce mercredi au tribunal judiciaire de Nîmes. Il a reconnu les faits.

Attaque au couteau à Roissy : les photos de l'agression avant que l'individu ne soit abattu